vendredi 13 avril 2018

Moscou fournit les preuves de la mise en scène de l'attaque présumée à Douma


Le ministère russe de la Défense a présenté, lors d'un briefing, les preuves attestant que l'attaque présumée dans la ville syrienne de Douma avait été mise en scène.


Syrie. La mise en garde de Vladimir Poutine au Toutou Emmanuel Macron






Le ministère russe de la Défense a réussi à retrouver les participants au tournage de la vidéo de l'attaque chimique présumée dans la ville syrienne de Douma et à recueillir leurs témoignages, a déclaré Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense.

Selon lui, il s'agit de deux médecins qui travaillent dans un hôpital local, aux urgences. Igor Konachenkov a en outre fait savoir que la vidéo de l'attaque chimique présumée à Douma avait été filmée dans un hôpital local.

D'après les dires du porte-parole de la Défense russe, les «victimes» de l'attaque présumée à Douma n'avaient pas de traces de l'attaque par produits chimiques toxiques. Ils ont confié au ministère russe de la Défense comment s'est fait le tournage de cette vidéo.
«Nous avons réussi à trouver les participants du tournage de cette vidéo et à les interroger. Aujourd'hui nous présentons l'interview de ces personnes. Les habitants de Douma ont raconté en détail comment s'est faite la mise en place du tournage et à quels épisodes ils ont eux-mêmes participé.»

Halil Ajij, étudiant en médecin qui travaille à l'hôpital central de Douma, aux urgences, a confié que, lorsque le 8 avril un immeuble a été bombardé en ville et un incendie s'est déclaré à l'intérieur du bâtiment, ils ont apporté les premiers soins. C'est alors qu'un homme que Halil Ajij ne connaissait pas, s'est présenté et a dit qu'il s'agissait d'une «attaque avec des substances toxiques»:


«On a eu peur, des proches des blessés se sont mis à se verser de l'eau les uns sur les autres. Ceux qui n'avaient pas de formation médicale ont commencé à vaporiser dans la bouche des enfants un remède contre l'asthme. Nous n'avons vu aucun patient présentant des symptômes d'intoxication par des substances chimiques.»

Lire ma suite sur  https://fr.sputniknews.com

1 commentaire:

  1. mehdi mountather24.4.18

    La fin des guerres en Syrie en Yémen la fin d’israél Daech et Boko Haram de poser leurs armes le 24.4.2018 pour éviter la vengeance d’ ALLAH par un cataclysme pire que le tsunami de Japon Volcan d’Islande séisme de Haïti en Usa en Europe et dans le monde si la fin du monde 27.4.2018 aux non musulmans de se convertir a l’islam pour éviter l’enfer.

    RépondreSupprimer