mercredi 11 avril 2018

L’armée syrienne et ses alliés auraient arrêté des militaires britanniques


Sur fond de nouvelles menaces tweetées par Donald Trump, une information vient d’être rapportée par Al-Mayadeen : l’armée syrienne et ses alliés auraient capturé un certain nombre de « militaires britanniques » dans la Ghouta orientale.


Libérée à 95 %, la Ghouta a été vidée des terroristes takfiristes qui l’occupaient depuis 2013. Avant la reprise quasi totale de la ville, d’autres informations faisaient déjà état de la présence des forces occidentales dans cette localité ultra stratégique de la banlieue de la capitale. Selon des témoins, des terroristes takfiristes qui ont quitté la Ghouta avaient été encadrés à plusieurs reprises par des soldats réguliers britanniques et français, ce qui confirmait ainsi les mises en garde de la Russie, dont le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, dénonçait il y a peu une implication directe des « militaires occidentaux » dans les combats dans la Ghouta orientale.

Les terroristes takfiristes évacués à Idlib ont refusé l'escorte russe et syrien

Les menaces d’intervention militaire atlantiste en Syrie s’expliquent-elles en partie par la crainte de Washington de voir révélé au grand jour son rôle de marionnettiste ? Toujours est-il que la reprise de la Douma le 7 avril a coïncidé paradoxalement avec une attaque chimique encore orchestrée par les terroristes pro-occidentaux. Quel intérêt pour Assad ? Aucun. Selon les experts, c’est là le combat de la dernière chance avant l’échec total des États-Unis. Jusqu’où seront-ils prêts à aller pour sauver leurs intérêts, leur peau ?


Syrie: un militaire britannique tué à Manbij


Source : http://www.presstv.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire