vendredi 13 avril 2018

60 millions de consommateurs dénonce "ces aliments qui empoisonnent"


Trop gras, trop sucré, trop salé... 60 Millions de consommateurs alerte et incite à débusquer, marque par marque, sucres, sels, graisses, additifs, nitrites et pesticides cachés dans l'alimentation industrielle. Les explications d'Adeline Trégouët, rédactrice en chef.

Le magazine 60 Millions de consommateurs publie jeudi 12 avril un hors-série intitulé "Ces aliments qui nous empoisonnent". 80% du sel que nous absorbons provient des aliments transformés, 70% des sucres sont ajoutés dans des aliments salés. "On ne peut faire confiance les yeux fermés à aucun produit", a estimé sur franceinfo Adeline Trégouët, la rédactrice en chef du hors-série, édité par l'Institut national de la consommation, un établissement public dépendant du ministère chargé de la consommation.

franceinfo : Vous connaissez bien ces produits alimentaires industriels, que vous testez et évaluez régulièrement. Vous avez encore des surprises ?

Adeline Trégouët : Ingénieurs, journalistes, enquêteurs, chercheurs avec qui nous travaillons... A chaque fois, nous avons des surprises. A chaque fois on se fait avoir. Et à chaque fois, on se dit : "Mais damned, c'est incroyable, ils ont osé !" Si on n'y va pas de main morte avec certains fabricants, c'est pour que le consommateur sache choisir les produits. Et c'est aussi un message qu'on envoie : arrêtez de nous prendre pour des jambons ! 

Quels aliments sont concernés par votre étude ?

Tous les aliments industriels potentiellement peuvent contenir des ingrédients qui sont mauvais pour la santé. La plupart de ces produits ultratransformés n'indiquent pas clairement sur l'étiquette qu'ils sont bourrés d'additifs et même, au contraire, ils sont souvent présentés comme des produits sains avec des allégations santé, donc le consommateur ne se doute pas de l'importance des toxiques qui peuvent être incorporés dans ces produits ou des substances indésirables, par exemple les additifs.

Certains des produits que vous épinglez sont spontanément considérés comme sains.

Des produits qu'on considère comme quasiment sacrés, les yaourts par exemple, sont atteints par cette vague d'aliments ultra-transformés. C'est-à-dire d'aliments qui sont très riches en additifs. Ça, c'est véritablement inadmissible. La règlementation française est unique au monde. Vous avez le droit de mettre des additifs dans les yaourts américains, dans les yaourts espagnols, mais pas dans les yaourts français. Ça fait partie de notre patrimoine gastronomique au même titre que les fromages au lait cru. Pourtant certains fabricants ont trouvé le moyen d'incorporer des additifs dans les yaourts aux fruits.

Comment font-ils ?

L'astuce n'est quand même pas piquée des vers : les fabricants prétendent ne pas ajouter d'additifs directement dans les yaourts, ils ajoutent des additifs dans les mélanges de fruits. La quasi-totalité des yaourts aux fruits contiennent des additifs. Ça peut être des marques de distributeurs mais aussi les Danone, les Mamie Nova, les Yoplait. Personne n'est épargné malheureusement. Les additifs n'ont aucun intérêt nutritionnel, il faut bien le comprendre. Ils sont là pour créer des saveurs artificielles qui vont exciter les papilles des consommateurs et qui vont les accoutumer à ces goûts-là. Ensuite, les consommateurs en redemandent et sont entraînés vers d'autres produits qui contiennent également des additifs.

Peut-on faire confiance aux produits dits "sains" ou vegan ?

C'est ce que nous appelons les Tartuffe du manger-sain. Vous pensez que vous avez acheté par exemple un chocolat allégé, il va être allégé en sucre mais vous allez avoir deux fois plus de graisses que dans un chocolat classique. Ou alors vous allez acheter des barres chocolatées pour vos enfants où on voit en gros un verre de lait et des noisettes, et en fait si vous examinez plus attentivement la quantité de graisses saturées dans ces produits, vous allez vous rendre compte qu'il est bien plus grand qu'une portion de rillettes. On ne peut faire confiance les yeux fermés à aucun produit. Les produits vegan, parfois, ne sont pas vraiment vegan. C'est-à-dire qu'il n'y a pas de viande mais vous allez avoir des produits laitiers à l'intérieur ou des œufs, c'est quand même un petit peu gênant. C'est un produit vegan [dans l'étude] qui bat le record avec une cinquantaine d'additifs à l'intérieur. Il y a beaucoup de graisses aussi, beaucoup de sucre, beaucoup de sel. Tout ce qui est vegan, sans gluten ou sans sucre n'est pas forcément à recommander.

Lire aussi  "60 millions de consommateurs" affirme que les additifs "augmentent les risques de cancer"


60 millions de consommateurs met en garde contre les aliments "ultratransformés"


Source : https://www.francetvinfo.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire