mercredi 25 octobre 2017

LE 93 A DU MAL A PAYER LE RSA: L'ASTUCE DES POLITIQUES LOCAUX POUR SAUVER LEURS FESSES


L'endettement de la France ne s'améliorant pas, il est amusant de lire dans 20 Minutes que "La Seine-Saint-Denis ne versera pas le RSA à la CAF en décembre 2017. Ce mercredi, s’ouvre le congrès des départements de France. A cette occasion, la Seine-Saint-Denis va déclarer qu’elle ne versera pas le revenu de solidarité active à la Caf. Soit 40 millions que l’Etat va devoir compenser".

L'armée vit avec des budgets en peau de chagrin, les policiers sont dans des commissariats dignes de zones abandonnées aux migrants avec cafards et toilettes condamnées, les hôpitaux ne savent plus comment faire, et les tribunaux attendent depuis juin l'arrivée du budget de janvier 2018.

Raison pour laquelle par exemple, on a maintenant une justice à 4 vitesses. Une pour les politiciens qui sont protégés ou condamnés suivant la couleur du pouvoir en place, une autre pour les Français normaux qui sont systèmatiquement condamnés, une autre pour les migrants qui sont systèmatiquement excusés, et une dernière pour les criminels que la justice laisse sortir. C'est ce qui est arrivé au tribunal d'Aix en Provence: "Condamnés en première instance pour 14 attaques de supermarchés à la Kalachnikov, des braqueurs ont profité des délais trop longs de la procédure en appel et ont été remis en liberté mercredi par la cour d'appel (...) Célik Zamoun, 26 ans et Nassim Chenouf, 31 ans, sont en liberté, malgré des condamnations en juillet 2015 à 22 ans et 15 ans de prison".

Il importe de rappeler que si la justice est encombrée, c'est parce qu'elle n'a plus de moyens à cause de l'endettement de la France. Et du coup, eh bien, on remet des grands criminels en liberté. C'est beau "l'Egalité et Fraternié" version Sarkozy-Hollande-Macron. Lire ici le parisien.

 Ce qui nous ramène au RSA du 93, mais pas que de ce département.

Toute la France est concernée et une "certaine" couche de la population qui ne vit qu'avec les aides sociales, une fois privée de cet argent, ne fera qu'une seule chose: descendre dans les centre-ville et tout détruire sur leur passage. Vous avez là le lien direct entre les récipiandaires du RSA et le problème de l'endettement de la France que Macron a sur les bras.

Il n'aura donc pas le choix: prendre l'argent dans les classes moyennes et chez tous les retraités. D'ailleurs son cynisme ainsi que celui de tous les députés En Marche est tel qu'ils considèrent une retraite de 1300 euros, soit le SMIC, comme étant un seuil de richesse, suffisant pour leur voler 200 ou 300 euros de plus par an.

Eh oui, les RSA et l'argent de poche des migrants il faut bien le trouver quelque part. Mais, on ne sait jamais, la situation pourrait se détériorer: du coup, les hommes politiques locaux du 93 ont décidé de se protèger de leur population. En fait, ils ont dit à leurs administrés: "Attention, ne nous cassez pas la figure, ne détruisez pas notre mairie, ce n'est pas nous qui ne vous payons plus, c'est Emmanuel Macron, prenez-vous en à lui"...

Vous avez compris l'astuce? C'est "sioux" non ?!!! Et Macron sera obligé d'emprunter 180 milliards sur les marchés, en plus de faire les poches des classes moyennes et des retraités.

Dans tous les cas, tout ceci n'augure rien de bon pour l'avenir. Revue de Presse par Pierre Jovanovic

Source : http://www.jovanovic.com

1 commentaire:

  1. Parallèlement à ça on apprend que l’on teste le revenu de base ou revenu universel en Gironde depuis un certain temps… Alors ils viennent d’où les ronds ? Paradoxe, quand tu nous tiens ! Y’a surement un bug quelque part… (cat(miaou)re-vingt TREIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIZE !)

    RépondreSupprimer