mercredi 27 février 2019

Une femme de 82 ans atteinte de démence retrouve la mémoire après avoir changé de régime alimentaire


Récemment, une femme de 82 ans souffrant de démence, qui ne pouvait pas reconnaître son propre fils, a miraculeusement retrouvé sa mémoire après avoir changé de régime alimentaire.

Lorsque l’état de sa mère est devenu si grave que, pour sa propre sécurité, elle a dû être maintenue à l’hôpital, Mark Hatzer a presque accepté de perdre un autre parent.

Sylvia avait perdu la mémoire et une partie de son esprit. Elle avait même téléphoné à la police une fois pour accuser l’infirmière qui s’occupait d’elle d’enlèvement.

Un changement de régime alimentaire, qui comprenait de grandes quantités de myrtilles et de noix de Grenoble, a eu un impact important sur la condition de Sylvia car ses recettes sont maintenant partagées par l’Alzheimer’s Society aux Etats-Unis.

Sylvia a également commencé à incorporer d’autres aliments diététiques, notamment le brocoli, le chou frisé, les épinards, les graines de tournesol, le thé vert, l’avoine, les patates douces et même le chocolat noir avec un pourcentage élevé de cacao. Tous ces aliments sont réputés bénéfiques pour la santé du cerveau.

Mark et Sylvia ont mis en place une diète commune après avoir décidé que les médicaments en eux-même n’étaient pas suffisants. Ils ont ensuite étudié les recherches montrant que les taux de démence étaient beaucoup plus faibles dans les pays méditerranéens et avaient copié une grande partie de leurs habitudes alimentaires.

Selon Mirror.co.uk:

« Mark, dont le frère Brent est décédé en 1977, a déclaré: « Quand ma mère était à l’hôpital, elle a pensé que c’était un hôtel, mais le pire dans lequel elle soit jamais allée.

Elle ne m’a pas reconnue et a appelé la police car elle pensait avoir été kidnappée.

Depuis la mort de mon père et de notre frère, nous avons toujours formé une petite unité familiale très étroite, rien que moi et ma mère, alors le fait qu’elle ne sache pas qui je suis m’a dévasté.

Nous étions un duo qui allait partout ensemble. J’étais désespéré et je ne me suis jamais senti aussi seul car je n’avais aucune autre famille vers qui me tourner.

Du jour au lendemain, nous sommes passés d’une famille heureuse à une famille en crise.

Quand elle a quitté l’hôpital, au lieu des médicaments sur ordonnance, nous avons pensé que nous allions peut-être essayer un traitement alternatif.

Dans certains pays, la maladie d’Alzheimer est pratiquement inconnue en raison de leur régime alimentaire.

Tout le monde connaît le poisson, mais il y a aussi les myrtilles, les fraises, les noix du Brésil et les noix de Grenoble – celles-ci ont apparemment la forme d’un cerveau pour nous donner le signe qu’elles sont bonnes pour le cerveau. »

Il y avait aussi des exercices cognitifs que Mark et sa mère feraient ensemble, comme des mots croisés et des rencontres en société, Sylvia s’exerçerait également à l’aide d’un dispositif de pédalage installé sur sa chaise.

Mark a déclaré: « Ce n’a pas été un miracle du jour au lendemain, mais après quelques mois, elle a commencé à se souvenir de choses comme les anniversaires et est redevenue elle-même, plus alerte, plus engagée.

Les gens pensent qu’une fois le diagnostic posé, votre vie est finie. Vous aurez de bons et de mauvais jours, mais ce n’est pas forcément la fin. Pour une femme de 82 ans, elle va très bien, elle a 10 ans de moins et si vous la rencontriez, vous ne sauriez pas qu’elle a vécu tout cela.

Elle devait avoir de l’aide pour toutes sortes de choses, maintenant elle renverse la tendance. Nous vivons plus vieux dans ce pays, mais nous ne vivons pas nécessairement en meilleure santé. »

La capacité du corps à guérir est plus grande que quiconque ne vous a permis de croire

Cette histoire montre bien à quel point notre corps est résistant si nous sommes dans le bon environnement. La plupart de ces types de maladies sont souvent liés au régime alimentaire, ce qui signifie qu’elles peuvent véritablement être guéries avec un régime alimentaire approprié. Bien sûr, certains d’entre elles sont génétiques et vous êtes peut-être porteur du gène, mais cela ne garantit pas qu’il deviendra actif, vous pouvez faire certaines choses pour réduire le risque au minimum. Notre santé est notre plus grande richesse. Nous devons réaliser que nous avons un mot à dire dans notre vie et quel est notre destin.

Lire la suite sur : https://www.sante-nutrition.org


2 commentaires: