jeudi 3 janvier 2019

ANGELA MERKEL CONFIRME QUE LES CITOYENS N'ONT PAS LEUR MOT A DIRE SUR L'IMMIGRATION NI LA SOUVERAINETE



Mes chers lecteurs, vu l'importance capitale de cet article de nos amis de ZH, mais qui est allemand à la base, je vous l'ai traduit intégralement car il concerne une conférence donnée par Angela Merkel le 21 novembre 2018.


Attention: ce que vous allez lire vous prouve que LA FRANCE VA ETRE EFFACEE. Pour les gens qui ne voudront pas croire ce qu'ils vont lire, voici le lien exact aussi bien pour ZH que pour le site Konrad Adenaouer Stiftung.

L'immigration massive organisée depuis 1973 et qui est arrivé à son paroxysme depuis 2015 a été voulue et organisée à 100% par les Etats-Unis principal promoteur du fameux Ordre Mondial dont Sarkozy avait souvent parlé.

« Les Etats nations doivent se préparer aujourd’hui à abandonner leur souveraineté », selon la chancelière allemande Angela Merkel, qui a expliqué à une assemblée à Berlin que les Etats nations souverains ne doivent pas écouter la volonté de leurs citoyens lorsqu’on arrive aux questions sur l’immigration, les frontières, ou même la souveraineté pure.

Non, ce n’est pas quelque chose qui a été dit par Adolf Hitler voici plusieurs décades, mais bien ce que Mme Merkel a dit au public lors d'une cérémonie à la fondation Konrad Adenauer de Berlin. Merkel a annoncé qu’elle ne se représentera pas en 2021 et il est clair qu’elle essaie de pousser son agenda globaliste jusqu’à ses conclusions les plus perturbantes avant de quitter le pouvoir « Mais de manière ordonnée » a t'elle plaisanté, pour détendre l’atmosophère. Comme elle a toujours eu un peu de mal avec l'humour, aussitôt elle s’est lancée dans un discours sombre, condamnant les gens de son propre parti politique qui pensent que l’Allemagne devrait écouter la volonté de ses citoyens et qu'ils auraient dû refuser de signer le pacte très controversé sur la migration des Nations Unies: « il y a des (politiciens) qui croyaient qu’ils pouvaient décider quand ces accords seront caducs parce qu’ils représentent le peuple (mais) les peuples sont des individus qui vivent dans un pays, ils ne sont pas un groupe qui se définit lui-même comme le peuple (allemand) a t’elle souligné.

Mme Merkel avait précédemment accusé les critiques du pacte UN sur l’immigration comme n’étant pas des patriotes, disant « ce n’est pas du patriotisme, parce que le patriotisme c’est quand vous incluez d’autres dans les intérêts allemands et acceptez les situations "gagnant-gagnant" ».

Ses mots sont l’écho des commentaires récents faits par le très impopulaire président français Emmanuel Macron qui a déclaré dans son discours du 11 novembre que "le patriotisme est l’exact opposé du nationalisme (parce que) le nationalisme c’est la trahison". Ces déclarations ont été particulièrement impopulaires avec les Français et son taux d’approbation dans les sondages a plongé encore plus après ses commentaires.

Macron, dont le manque de charisme montre qu’il est incapable de gérer la montée en puissance des protestations en France, a dit au Bundestag que la France et l’Allemagne devraient être le centre de ce nouvel ordre mondial émergeant : le couple franco-allemand a l’obligation de ne pas laisser le monde glisser dans le chaos et de le guider sur la route de la paix … " l’Europe doit être plus forte… et elle doit gagner encore plus de souveraineté" a t’il continué en demandant, exactement comme Merkel, que les Etats membres de l’Union Européenne rendent leur souveraineté nationale à Bruxelles en ce qui concerne « les affaires étrangères, l’immigration et le développement », et, en même temps, lui donnent une part supplémentaire « de nos budgets et même de nos ressources fiscales ».

Soit les Français acceptent la disparition pure et simple de leur pays voulue par cette oligarchie invisible qui explique ouvertement que l'opinion des citoyens, on s'en moque, soit ils se révoltent comme le semble indiquer le mouvement des Gilets Jaunes en France, mais également un peu partout en Europe. Dans tous les cas, mes chers lecteurs (en particulier militaires, gendarmes et policiers) je vous invite à partager cet article en masse. Vous comprenez bien pourquoi les collabos du journal Le Monde m'ont désigné comme conspirationniste: parce que je vous donne les informations les plus importantes qu'eux vous dissimulent et cela pour des raisons éminemment stratégiques.

PS: ci-dessous, George Soros, grand exécuteurs des ordres de ce Nouvel Ordre Mondial a été remercié comme il se doit par ni plus ni moins que le Financial Times qui l'a nommé "homme de l'année du FT"... Rien que ça !


https://www.zerohedge.com/news/2018-12-27/angela-merkel-nation-states-must-give-sovereignty-new-world-order

Source : https://www.jovanovic.com/

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je ne suis pas Allemand mais Suisse et je n'y vis plus actuellement, mais je n'ai pas supporté de lire plus de quelques lignes de cet article tant il est écœurant qu'un dirigeant politique puisse s'exprimer de la sorte vis à vis du peuple auprès de qui elle doit des comptes.

    Mme. Merckel de toute évidence pense ne devoir répondre de ses actes auprès de personne et certainement pas auprès du peuple allemand.

    Si cela n'est pas de la haute trahison je ne sais absolument pas à quoi l'on peut alors attribuer la haute trahison.

    Bien à vous en ces heures sombres.

    RépondreSupprimer
  2. Tout est dit, les peuples n'ont qu'à bien se tenir et consentir aux décisions prises pour eux dans l'obscurité bien souvent la plus dense de cabinets, réunions et autre sommets internationaux etc..

    Ces gens qui durant des siècles ont travaillé à conserver leur domination sur les peuples rêvant de la rendre irréversible, sont aujourd'hui à deux doigts de se voire exaucer par l'évènement de la science et de la technique.

    Malgré leur volonté de contrôle sur tout ce qui régit l'organisation des masses,ils n'ont pû règlementer suffisamment rapidement l'information libre d'internet et c'est donc malgré eux qu'ils nous laissent un dernier et infime espoir via les Gilets Jaunes pour renverser la table qui devrait être celle des négociation entre les peuples et leurs (ir)responsables, ce dont le mouvement et les participants aux Gilets Jaunes doivent bien comprendre qu'on ne négocie jamais, oh grand jamais, avec la manipulation perverse narcissique et les manipulateurs pervers narcissiques....Jamais!

    Une nouvelle "demande" mais disons plutôt mesure, que nous devrons prendre aprés avoir terminé le travail et si nous décidons de continuer dans une forme d'organisation républicaine ( ce que je ne privilégie absolument pas ), nous devrons imposer à toutes personnes se présentant à une élection nationale, régionale, départementale et municipale, le passage obligatoire sous le tunnel de l'IRM afin de s'assurer de l'état cérébral de chaque candidat et ainsi avec les bienfaits de la connaissance jumelée aux progrés de la science, s'assurer de chasser de tout personne potentiellement nuisible de tout poste de pouvoir et éviter de retomber dans les travers et l'extrêmité à laquelle nous sommes arrivés à l'aube de ce basculement civilisationnel.

    Il est temps de remettre au service et à disposition de tous les montagnes de connaissances, la technologie et tout ce qui pourra nous faire avancer vers un monde humaniste.

    RépondreSupprimer