samedi 29 décembre 2018

Paris : un gendarme arrêté gare de Lyon en possession d'explosifs


(Un futur attentat sous faux drapeau évitée?)
Un gendarme mobile, ancien légionnaire, a été arrêté dans la gare de Lyon alors qu'il transportait des explosifs. Suspendu de ses fonctions, il a été mis en examen et placé en détention provisoire. Ses motivations restent floues.

Un gendarme a été arrêté en possession d'explosifs par des agents de la douane lors d'un contrôle de routine, le 23 décembre, dans la gare de Lyon à Paris, selon une source judiciaire interrogée par Le Figaro

L'homme s'est rebellé et a tenté d'éviter l'intervention des douaniers, avant d'être interpellé.

    Opposition à l'exercice des fonctions d'un agent des douanes, rébellion, transport et détention sans motif légitime de produits ou engins explosifs, cession d'armes, munitions ou éléments de catégorie A, détournement ou dissipation par militaire d'armes ou d'objets remis lors du service

Le quotidien rapporte que l'homme, âgé de 29 ans, est un ancien légionnaire spécialisé dans la manipulation des explosifs.
Trafic d'armes ?

Lors de sa garde à vue, qui a duré 96 heures, il n'a pas exposé de motivations précises. Après avoir été déféré au parquet, le suspect, récemment dépêché à Calais, a été présenté à un juge d'instruction. Il a été mis en examen pour «opposition à l'exercice des fonctions d'un agent des douanes, rébellion, transport et détention sans motif légitime de produits ou engins explosifs, cession d'armes, munitions ou éléments de catégorie A, détournement ou dissipation par militaire d'armes ou d'objets remis lors du service».

Placé en détention provisoire, il a été suspendu de ses fonctions par la Gendarmerie nationale, dont l'Inspection générale a ouvert une enquête. Le Figaro suppute qu'«au vu des chefs d'accusation retenus», le gendarme pourrait notamment être impliqué dans «une affaire de trafic d'armes».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire