lundi 6 août 2018

« L’ONU programme le raz-de-marée » : en avril 2000, un rapport préparait l’installation de 159 millions d’immigrés en Europe d’ici à 2025


Le rapport s’intitulait « Migration de remplacement : une solution aux populations en déclin et vieillissantes ». Et dire qu’on nous présente le Grand Remplacement comme une théorie, un « fantasme » de l’extrême droite populiste, raciste et xénophobe…




En classant sa documentation , on a parfois des surprises: tel ce formidable article de l'excellent Jacques Dupaquier, annonçant la programmation du raz de marée dans le Spectacle du monde d'avril 2000.

Source : Michel de Jaeghere, le 18 juillet 2018

Vu sur https://olivierdemeulenaere.wordpress.com

2 commentaires:

  1. Et dire qu'ils y en a qui préconisent de tuer 90% de l'humanité pour qu'eux puissent mieux vivre. Ou comme ce que je vis avec ma famille, nous avons du quitter mon propre pays (La Suisse), qui préfère que l'on puisse engager des européens à la place de Suisse, et que puisque notre famille a été honnête en déclarant ses possessions à l'étranger (maisons et terrains) que mon épouse possède, ce qui nous a interdit après mon chômage de pouvoir bénéficier de l'aide sociale ce qui nous aurait permis de pouvoir continuer de vivre dans mon pays de naissance.

    Maintenant la Suisse aussi prend son cota de migrant, alors que moi à plus de 50 ans, avec mon épouse et nos deux enfants en bas âge, avons du immigrer contre notre volonté.

    C'est un monde de fou ! Mais lorsque je toucherais ma retraite, celle-ci sera payée par ces immigrés alors que je vivrais à l'aise vu les rapports de change monétaire, sous les cocotiers.... Juste retour des choses !

    Bien à vous.

    Thierry Poget

    RépondreSupprimer
  2. Et dire qu'il y en a qui préconise de tuer 90% de l'humanité pour qu'eux puissent mieux vivre. Ou comme ce que je vis avec ma famille, nous avons du quitter mon propre pays (La Suisse), qui préfère que l'on puisse engager des européens à la place de suisses, et que puisque notre famille a été honnête en déclarant ses possessions à l'étranger (maisons et terrains) que mon épouse possède, ce qui nous a interdit après mon chômage de pouvoir bénéficier de l'aide sociale ce qui nous aurait permis de pouvoir continuer de vivre dans mon pays de naissance.

    Maintenant la Suisse aussi prend son cota de migrants, alors que moi à plus de 50 ans, avec mon épouse et nos deux enfants en bas âge, avons du immigrer contre notre volonté.

    C'est un monde de fou ! Mais lorsque je toucherais ma retraite, celle-ci sera payée par ces immigrés alors que je vivrais à l'aise vu les rapports de change monétaire, sous les cocotiers.... Juste retour des choses !

    Bien à vous.

    RépondreSupprimer