mardi 28 août 2018

Le premier quartier résidentiel imprimé en 3D va voir le jour au Pays-Bas


À Eindhoven, le premier quartier résidentiel imprimé en 3D va voir le jour d’ici 2019 dans le cadre du projet Milestone. Les Pays-Bas s’assument ainsi en tant que pionner de l’impression 3D à travers le monde.



Eindhoven va sûrement être la première ville au monde à mettre en vente des maisons imprimées en 3D d’ici 2019.

Cette nouveauté est possible grâce au projet Milestone qui est né d’une collaboration entre l’entreprise Van Wijnen et l’université de technologie de la ville d’Eindhoven. On remarque que les universités font un travail important pour la recherche de l’innovation dans les nouvelles technologies.

En effet, c’est aussi une université qui est à l’origine du projet Ynhova, il s’agit de l’université de Nantes et de leur innovation nommée BatiPrint3D. Il s’agit d’un logement social qui a été attribué à une famille depuis juin et qui est devenu la première famille à emménager dans une maison imprimée en 3D.

Contrairement au projet Ynhova, le projet Milestone devrait être la première opération commerciale au monde avec la mise en vente de toutes les maisons qui seront construites. Elles pourront être achetées puis louer par une société immobilière. Ces maisons innovantes seront ainsi toutes occupées et elles répondront à toutes les normes de confort modernes.

L’idée est aussi d’imprimer les maisons au fur et à mesure afin de pouvoir appliquer de nouvelles innovations et un nouveau savoir-faire dans la construction de la maison suivante. La première maison devrait voir le jour pour l’été 2019 et le projet va durer 3 à 5 ans pour finaliser l’intégralité du quartier résidentiel.

Une innovation bientôt “populaire” ?

Le PDG de la société Van Wijnen, Rudy Van Gurp, croit au futur de cette technologie et estime à 5 % le nombre de logements construits en 3D au Pays-Bas d’ici les 5 ans à venir. On assiste donc à l’avènement de la construction 3D aux Pays-Bas où le pays connaît une pénurie de maçons et de salariés de la construction. Cette nouvelle technologie répond donc à de nouveaux problèmes que connaît la société. En plus de cela, il y a un côté écologique non-négligeable. Cette technique de construction permet d’éviter le gaspillage des matériaux de construction.

Robot qui imprime le béton
Le bras robotisé qui imprime la structure des maisons /  © Houben/Van Mierlo architects

L’impression 3D est un marché qui évolue rapidement depuis les années 2000 et des innovations ont déjà été testée avec succès aux Pays-Bas avec notamment le premier pont en béton imprimé en 3D au monde. Depuis fin 2017, les cyclistes peuvent donc emprunter ce pont construit avec la technologie innovante. Les habitants du Pays-Bas commencent donc à bien connaître cette technologie et cela se ressent dans l’engouement autour du projet Milestone où des dizaines de candidatures ont été envoyées pour devenir locataire d’une de ces maisons. Le loyer mensuel devrait s’élever entre 900 et 1 200 €. C’est le prix moyen pour une maison de cette superficie aux Pays-Bas.

La personnalisation : un point fort de l’impression 3D

L’impression en 3D donne une nouvelle forme d’architecture à ses habitations. Cela est notamment dû au fait que le béton traditionnel est beaucoup plus rigide que celui utilisé avec l’impression 3D. Ainsi, on peut imaginer toutes sortes de formes et de détails rendus possibles par cette innovation. Rudy Van Gurp s’est réjoui du “design très futuristes” et de la volonté “d’aller plus loin pour que les gens puissent concevoir leur propre maison et ensuite les imprimer”. Cette personnalisation de la construction est un vrai point fort du projet car elle va permettre d’adapter le design à l’environnement.


La construction en 3D ouvre également d’autres possibilités plus pratiques. On peut par exemple parler de la possibilité d’installer un isolant acoustique ou thermique dans les murs. Le réseau d’eau et d’électricité sera lui, directement intégré dans la construction et permettra d’éviter l’étape de l’aménagement intérieur. Enfin, la construction en impression 3D est tout à fait compatible avec l’autre innovation technologique très en vogue dans l’immobilier : les logements connectés. Il suffira de prévoir les capteurs voulus dans la construction des murs pour rendre le logement intelligent (réglage de la lumière, du chauffage…)

Source : https://blog-immobilier-toulouse.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire