lundi 6 août 2018

En peine dans le recrutement, le BTP songe aux migrants


Recrutement. La Fédération française du bâtiment n’a toujours pas récupéré les emplois perdus lors de la crise de 2008.


L’activité est en baisse dans le secteur du BTP. Pourtant la fédération française du bâtiment (FFB) souhaite recruter, mais a du mal à trouver des volontaires. Le FFB va donc mettre en place des ouvertures de postes à destination des habitants de quartiers difficiles et aux migrants. Dix ans après la crise, le secteur n’a toujours pas compensé les 150 000 emplois supprimés en 2008, rapporte le Figaro.

« Comment expliquer la difficulté que nous avons aujourd’hui à recruter alors qu’il y a 430.000 personnes inscrites au chômage dans le BTP ? »

Pour parvenir à surmonter ces difficultés de recrutement, la FFB et les entreprises qui y sont adhérentes vont donc proposer 15.000 offres d’emploi en CDI, en priorité aux jeunes demandeurs d’emploi des quartiers dits « en difficulté ». Une opération qui a déjà porté ses fruits après la crise de 2008 avec la signature de 10 000 CDI. Mais cette année, la FFB songe à intégrer en plus une centaine de migrants aux candidatures.

Le Président de la FFB, Jacques Chanut, s’interroge des difficultés de recrutement, alors que les candidats ne manquent pourtant pas. « Comment expliquer la difficulté que nous avons aujourd’hui à recruter alors qu’il y a 430.000 personnes inscrites au chômage (dans le BTP) ? Il y a donc bien un problème d’adéquation entre l’offre et la demande, peut-être un niveau de formation, un accompagnement nécessaire, peut-être aussi des changements de règles pour plus inciter à la reprise au travail », a-t-il déclaré sur BFM Business.

Source: https://www.valeursactuelles.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire