lundi 23 juillet 2018

AFFAIRE BENALLA (2): LA RUMEUR POLICIERE LE PRESENTE COMME L'AMANT DE MACRON


http://www.jovanovic.com

Allez, mettons les pieds dans le plat puisque aucun média n'a osé formuler ce qui se dit vraiment dans le milieu policier (et même dans la presse parisienne), et en particulier dans les services de protection.
Voici le cas de Libération (groupe Drahi Altice comme BFM): "Maintenant c’est Libération qui, à son tour, bénéficie de l’aide providentielle de « Gorge Profonde ». Il faut lire attentivement l’éditorial que Laurent Joffrin consacre à l’affaire. Il note – et c’est l’évidence » - qu’Emmanuel Macron est protégé par des dizaines de policiers spécialisés. Quel besoin avait-il d’un Alexandre Benalla ? Sauf à ce qu’il rende des services particuliers... 

Une preuve parmi d’autres : le boulet de l’Élysée habite dans une résidence appartenant à la présidence de la République. Une autre preuve : il accompagne toujours Macron dans ses déplacements privés, à la mer, à la montagne...". Bref les allusions sont... lourdes et macron aura beaucoup de difficultés à s'en défaire. Voici un an, le Telegraph de Londres avait rappelé les propos de Frédéric Mitterrand: "French former culture Frederic Mitterrand has suggested that President Macron fired the head of state radio to end rumours the pair had a homosexual affair", lire ici.

Un policier des "services": "depuis plus d'un an je n'entends que ça... les collègues en parlent à mots couverts, mais là, vu tous les privilèges que Macron a donné à Benallia, ça dépasse l'entendement! C'est même du jamais vu, vu qu'il n'est ni un ex du GIGN, ni de la PN, ni des CRS, ou même militaire. De plus, ce petit cowboy a jeté le discrédit sur tous les policiers".

Un autre policier m'a expliqué, à propos de la vidéo, "si j'avais fait seulement le quart de ce qu'il (Benalla) a fait, je serais au trou." D'autres policiers se sont exprimés sur les réseaux sociaux, en particulier à propos de la voiture donnée à Benalla, une Renault Talisman "version police" avec des lumineux bleus installés derrière la calandre: "On roule dans des voitures qui ont 300.000 kms au compteur, et lui qui n'est même pas sorti d'une école de police ou gendarmerie, à droit à une voiture neuve. On se sent insultés, on est clairement des sous-fiffres pour l'Elysée, des moins que rien".

Sur le même sujet, un gendarme m'a confié: "j'ai une voiture tellement pourrie que je ne peux poursuivre que des vélos, tellement j'ai peur qu'une roue puisse me lâcher en cours de route."

Si vous regardez les tweets ci-dessous, vous allez voir qu'il n'y a pas que les policiers qui associent "intimement" Benallia à Macron (notez ma diplomatie). C'est aussi le cas sur les réseaux sociaux et le mariage annulé de Mr Benalla (ex collaborateur du groupe de sécurité Marocain avec la député En Marche Aurore Bergé (alias "Girouette" parce que ex-Sarkozy, ex-Juppé, ex- JF Poisson, ex-Natkalie Kozkuzio, ex-Fillon et même ex-président Raymond Poincaré et dernièrement pour Macron) et surtout mêmbre très actif du groupe parlementaire d'amitié France-Israel. Je ne peux hèlas vous rapporter ici ce que j'ai entendu à propos de cette cérémonie...

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire