dimanche 22 juillet 2018

10 modèles de micromaisons, la nouvelle tendance architecturale


Écolos, connectées, économiques : les « Tiny Houses », ces maisons de quelques dizaines de mètres carrés, ont de plus en plus la cote. Une tendance qui oblige les architectes à faire preuve d'inventivité.


En matière de logement aussi, Small is beautiful. Avec la crise du logement, le concept de « Tiny Houses » a gagné en popularité ces dernières années, pour des raisons économiques et écologiques. En ville, les micromaisons répondent à la pénurie de terrain et aux prix élevés. En milieu rural, elles répondent à une quête de retour à la nature et de valeurs minimalistes. Leur taille réduite oblige les architectes à déployer des trésors d'imagination pour optimiser l'espace, économiser l'énergie et recourir à des matériaux innovants. Des futurs modèles de l'habitat de demain ?
Diogène, une cabane de poche tout équipée

Baptisée Diogène en référence au philosophe grec qui avait abandonné le luxe pour vivre dans un tonneau, cette minuscule maison ne mesure que six mètres carrés, moins qu'une chambre d'étudiant. Dessinée par l'architecte italien Renzo Piano, elle dispose pourtant d'un salon complet avec canapé-lit, toilettes séparées, douche et cuisine. Équipée de panneaux solaires, cette cabane de poche peut être transportée sur un camion. Elle est fabriquée par l'éditeur de mobilier Vitra, qui espère la produire en série.

La maison imprimée en 3D contre le mal-logement

La start-up américaine Icon a réussi à imprimer en moins de 24 heures une véritable maison grâce à un robot pulvérisant des couches de béton. Son objectif : construire des logements à moins de 4.000 dollars pour les 1,2 milliard de personnes dans le monde qui ne disposent pas d'habitation décente. L'entreprise a ainsi passé un partenariat avec l'ONG New Story pour imprimer en 3D cent maisons au Salvador au cours de l'année 2019. L’impression 3D permet de réduire le coût de la main d'œuvre et les déchets.



EcoSphere, une micromaison qui se fond dans l’environnement

Semi-enterrée et recouverte d'un tapis végétal, cette maison mêle techniques ancestrales de construction et nouvelles technologies. Bâtie à partir de matériaux naturels et d'une coque composite à base de plastique PET recyclé, elle retient la chaleur l'hiver et la fraîcheur l'été, ce qui assure une quasi autonomie énergétique. Conçue par l'entreprise Biotekt, elle revient à 638 euros le mètre carré environ.



Lire la suite sur   https://www.futura-sciences.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire