dimanche 13 mai 2018

Jeûner pendant 24 heures stimule la régénération des cellules souches, selon une récente étude


Pendant des décennies, de nombreuses études ont montré que des régimes stricts et hypocaloriques pouvaient être la clé d’une vie plus longue et plus saine. Mais pourquoi ? Une nouvelle étude examinant les effets du jeûne chez les souris semble fournir des réponses, en démontrant que seulement 24 heures de restriction calorique a le pouvoir d’actionner un interrupteur métabolique, qui a comme effet de stimuler la régénération des cellules souches dans l’intestin.

Ces cellules souches intestinales ne parviennent pas à se régénérer aussi efficacement lorsque nous vieillissons, et comme elles sont importantes pour nous aider à maintenir des tissus sains et à combattre les maladies, cet interrupteur cellulaire est un élément très précieux, et il est donc important de connaître son fonctionnement.

« Le jeûne a de nombreux effets sur l’intestin, incluant la stimulation de la régénération des cellules ainsi que des utilisations potentielles dans tout type de maladie qui touche l’intestin, comme les infections ou les cancers », explique Omer Yilmaz, biologiste au MIT. « Cette étude a fourni des preuves que le jeûne induit un changement métabolique dans les cellules souches intestinales, de l’utilisation des glucides à la combustion des graisses ». Vis à vis de l’étude, ce changement ne signifie pas seulement que les cellules utilisent les graisses comme source d’énergie à la place des glucides. En effet, cela a également engendré une amélioration du fonctionnement global des cellules.

Les cellules souches intestinales, que les chercheurs décrivent comme les « chevaux de trait de l’intestin », renouvellent généralement la muqueuse intestinale en environ cinq jours, mais avec le changement métabolique activé, il est possible que ce renouvellement puisse être accéléré. En laboratoire, l’équipe de Yilmaz a utilisé des cellules souches intestinales de souris qui avaient jeûné pendant 24 heures, et les a cultivées dans le but de développer des structures appelées organoïdes. En culture cellulaire, un organoïde est une structure multicellulaire tridimensionnelle qui reproduit in vitro la micro-anatomie d’un organe. Ici, il s’agissait donc de reproduire un modèle de l’organe en question, comme une sorte de « mini-intestin ».

Après avoir étudié le développement des organoïdes, les chercheurs ont constaté que la capacité de régénération des cellules souches provenant des souris à jeun était deux fois supérieure à celle des souris qui n’avaient pas jeuné.

Lire la suite sur  https://trustmyscience.com

1 commentaire:

  1. Sans oublier évidemment qu'on jeûne tous au moins 1/3 de nos 24h chaque jour ;)

    RépondreSupprimer