lundi 2 avril 2018

En Belgique, ces retraités défendent la permaculture depuis près de 50 ans


Pionnière sans le savoir, l’association les Fraternités Ouvrières en Belgique dispense depuis les années 1970 des cours de jardinage naturel. Depuis 2015, ils donnent également des conseils de jardinage sur YouTube.

Lorsque l'on pousse la porte du jardin des Cardon à Mouscron, on hésite quelques instant à se lancer avant de pénétrer au coeur d'une véritable "forêt comestible ", en plein centre ville de cette commune de Belgique située à la frontière française. Au total, ce sont plus de 1300 variétés d'arbres et arbustes fruitiers qui se bousculent sur 2000 m2, en comptant les serres et les petits coins réservés au potager.
Ce jardin ouvert au public tous les jeudi et certains dimanches, attire régulièrement des curieux dans cette région d'ordinaire peu touristique.

La maison des Cardon héberge les Fraternités Ouvrières.  Depuis 40 ans, cette association applique les principes de permaculture, avant même que le mot ne soit inventé en 1978 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren dans leur livre éponyme.
 
Fondée en 1969 par Josine et Gilbert Cardon, les Fraternités Ouvrières était au départ un groupe de parole d’ouvriers. Les débats portaient sur différents thèmes, notamment l’éducation. Puis, dans les années 1970, alors que le chômage touche fortement cette région textile, ces ouvriers décident de cultiver des potagers pour améliorer leur alimentation. "Et comme on n’y connaissait rien, on a décidé de faire des réunions là-dessus" explique Josine Cardon.

Ni labour du sol, ni engrais, ni pesticides. Dès le départ, les membres de l’association décident de se passer des produits chimiques et des techniques agricoles conventionnelles.

Depuis près de 40 ans, tous les mois, Gilbert Cardon donne gratuitement des cours de jardinage. Ces réunions conviviales sont l’occasion pour les membres d’échanger leurs trucs et astuces. Et l’association ouvrière qui comptait une quinzaine de membre à sa formation en compte aujourd’hui plus de 3 000.

Les membres fondateurs y sont toujours les plus actifs et consacrent désormais leur retraite au jardinage. Depuis 2015, certains de ces membres réalisent même des vidéos sur YouTube pour permettre aux particuliers de s'initier à la permaculture. Ils y prodiguent des conseils de jardinage naturel en partageant leurs connaissances, fortes de 40 ans d’expérimentations.
 
Alimentée par des membres bénévoles et pour la plupart à la retraite, la chaîne YouTube a un style un peu amateur. Mais c'est une mine de conseils pratiques pour, par exemple, réussir ses tomates malgré le climat local !
De nombreuses autres chaînes YouTube permettent de se former à la permaculture sans participer physiquement à des stages ou formations. Il y a notamment l'excellente chaîne permaculture, agroécologie, etc  de Damien Dekarz, la chaîne Permaculture Design ou encore celle du Potager du Paresseux.     











Source : https://www.wedemain.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire