mercredi 14 mars 2018

Que cache le « numéro de cirque » de Theresa May ?


Les autorités russes ont raison de parler de « numéro de cirque » et de « provocation » de la part de Theresa May. En l’absence totale de preuves et de mobile clair à quelques jours du premier tour des présidentielles russes et à quelques semaines du Mondial de football en Russie, il faut croire que ce choix britannique de l’agitation et de la confrontation obéit à des impératifs cachés…


Ex-espion empoisonné : Theresa May estime que la Russie est « coupable »

« Le Premier ministre britannique a directement tenu Moscou pour responsable de l’empoisonnement d’un ex-agent double. Outre l’expulsion de 23 diplomates, aucun membre de la famille royale ne se rendra en Russie pour la Coupe du monde de football.

Alors que l’ultimatum adressé par Londres à Moscou dans l’affaire de l’ex-agent double empoisonné au Royaume-Uni a expiré, le Premier ministre britannique Theresa May s’est exprimé devant les députés ce 14 mars. Elle a estimé que la Russie était «coupable» de cette «tentative de meurtre». 

Theresa May a également annoncé une série de mesures de rétorsion à l’encontre de la Russie. Parmi celles-ci, l’expulsion de 23 diplomates russes présentés comme «agents espions» et le gel de tout contact bilatéral avec la Russie. Elle n’a pas exclu que d’autres diplomates soient exclus dans le futur.

En outre, aucun représentant diplomatique et aucun des membres de la famille royale ne se rendra en Russie pour assister aux événements de la Coupe du monde de football, qui doit se tenir à partir du mois de juin prochain.

N’hésitant pas à cibler directement le président russe Vladimir Poutine, alors que le premier tour de l’élection présidentielle russe doit se tenir le 18 mars prochain, Theresa May a annoncé qu’elle trouvait la «voie» suivie par ce dernier «regrettable». «Le Royaume-Uni ne tolérera aucune menace contre la vie d’un de ses citoyens sur son sol», a-t-elle martelé. Quelques minutes plus tôt, la Russie avait prévenu qu’elle n’hésiterait pas à répondre si Londres venait à expulser des diplomates russes.


La France veut attendre «les conclusions définitives» avant de réagir

Lire la suite sur https://olivierdemeulenaere.wordpress.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire