mercredi 14 mars 2018

Lecture des tablettes sumériennes soi-disant liées aux dieux de l’espace extra-atmosphérique : une autre lecture


Ces tablettes disent à l’homme (gentil) d’offrir une libation à Anu, pour faire de ce dieu une figure visible dans leur vie.

Dans un récent article sur Ancient Origins , Jason Jarrell et Sarah Farmer ont discuté de la possibilité que Zecharia Sitchin ait mal traduit plusieurs textes sumériens.


Selon Sitchin, il y avait un certain nombre de tablettes sumériennes qui se rapportent aux Anunnaki, dont il a dit venir du ciel pour créer l’homme et asservir l’humanité à travailler dans les mines. Bien que ce soit l’opinion de Sitchin et de ses partisans, les sceaux sumériens qu’ils citent comme preuve de cet asservissement se rapportent au simple culte des dieux par les Sumériens. Ces tablettes étaient en fait des talismans destinés à encourager le peuple sumérien à réfléchir sur ses dieux et à faire le bien, pas plus.

Une traduction attentive de ces sceaux indique qu’ils n’ont rien à voir avec les voyages dans l’espace ou les soi-disant Niburiens. Ces sceaux se rapporteraient à  des talismans de bonne chance, rappelant au porteur des sceaux de vénérer leurs dieux – pas de voyager dans l’espace.

Lire la suite sur  http://www.neotrouve.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire