lundi 26 mars 2018

DEUX CONCEPTIONS DE LA FRANCE ET DE CE QU'ELLE REPRESENTE.... LES DERNIERS MORTS EN SONT LES TRISTES TEMOINS


 www.jovanovic.com

Cette photo dit tout: l'extrême gauche, islamiste, mondialiste et pro-immigration contre celle d'un gendarme de carrière qui avait pris l'option de défendre son pays. Et il l'a prouvé en prenant la place d'une otage. Il l'a payé au prix fort: il a été égorgé par un islamiste fou qui aurait dû être dans une cellule.


Notez que le ministre de l'Intérieur n'a même pas osé reconnaître lors de sa conférence de presse que ce courageux gendarme a été égorgé comme un porc, puisque pour ces islamistes, nous ne valons guère plus, en plus des "chiens infidèles" que nous sommes.

Ce crime s'ajoute à tous les autres qui transforme petit à petit la France en Kosovo. La guerre larvée est sous nos yeux, mais le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a préféré (notez-le bien) présenter l'assassin comme un "petit délinquant".



Via Morandini: "France Info: "Alors qu'ils discutaient avec des habitants du quartier, les journalistes de FR3, BFM et d'une télévision suisse-italienne ont également été violemment pris à partie par deux jeunes hommes, d'après un témoignage similaire de Marc Dana, journaliste à France 3. "Ils ont commencé à nous bousculer et à prendre nos pieds de caméras en les lançant sur nous" ... Quelques minutes après, ils sont revenus à la charge en s'en prenant plus particulièrement à l'équipe de la télévision suisse-Italienne, qu'ils ont frappée. Les journalistes ont alors tenté de quitter les lieux au plus vite, d'autant que les deux jeunes se sont mis à les poursuivre à bord d'un véhicule, tout autour de la cité. Yann Bouchez, journaliste au Monde a raconté sur Twitter ce qui s'est passé: "T’es journaliste ? Barre-toi d’ici ou je te casse les jambes""

Amusant: tous ces journalistes qui nous vendent le "vivre-ensemble" ont failli se faire lyncher dans la cité de ce "petit délinquant" qui était "très gentil et disait bonjour aux voisins


Ô combien pathétique !!!

Quant au meurtrier du gendarme, il était si courageux, que la seule chose qu'il a d'abord osé faire a été de tirer dans le dos des policiers qui effectuaient leur footing. Ils ne risquaient pas de riposter...

Selon les divers chiffres qui circulent, environ 20.000 personnes sont fichées "S"... Imaginez ce qui va se passer quand ne serait-ce que 200 de ces fichés S se donneront rendez-vous à Lyon, à Toulouse, à Lille, à Bordeaux ou à Paris pour mener des actions synchronisées ?


 Même 50 d'entre eux... Les forces de police seront totalement désorientées et perdues avant de pouvoir réagir ou de comprendre ce qui se passe.

Que ce soit Chirac, Sarkozy, Hollande ou Macron, tous ont botté ou bottent en touche...
Vous-vous rappelez de François Hollande allant au chevet d'un trafiquant de drogue qui a accusé la police de tortures imaginaires? C'était surtout pour amener la population dite "défavorisée" à voter en sa faveur.

Cette situation me rappelle la phrase de Churchill: "Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur... Vous aurez le déshonneur et vous aurez la guerre".

Rappel: la fois où des islamistes avaient enlevé un agent du KGB, officiellement diplomate, à Beyrouth, la réponse des Russes a été cinglante: des membres des familles des ravisseurs ont été... décapités y compris les grand-mères des ravisseurs. Après cela, il n'y a plus jamais eu d'enlèvement de Russes...

Certes, c'est radical, mais au moins ça calme les nouveaux candidats au djihad...

Mais c'est sûr, entre Hollande ou Macron, c'est pas tout à fait la même conception des réponses "optimisées" que celles des Russes qui, eux, ne se posent pas de questions.


 Point clé: la mort du Lt-colonel Beltrame a mis en émoi non seulement les gendarmes, les policiers et surtout tous les Français, mais aussi le... Grand Orient. Tout porte à croire que désormais ça va secouer dans les loges jusqu'à présent très favorables aux migrants, à l'image de Frère Mélenchon et de ses Insoumis. D'ailleurs l'un d'eux s'est même félicité sur Twitter de la mort du colonel Beltram. Il a été aussitôt cueilli chez lui par les gendarmes. 

Pauvre plouc.

PS: n'oubliez pas, une guerre civile n'arrangerait que les ennemis de la France, exemple: les Américains ont directement financé les Croates (argent et officiers de Marines) pour qu'ils fassent la guerre aux Serbes, mais la guerre terminée il n'y a eu qu'un seul vainqueur: les Saoudiens (via le Kosovo) qui ont payé les politiques Américains -dont les Clinton- avec des centaines de mallettes remplies de millions de dollars. Le contrat passé avec les Saoudiens a été respecté à la ligne. Ils ont fait sauter le verrou qui bloquait cette partie de l'Europe. 

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com


3 commentaires:

  1. http://merylstreeplife.blogspot.co.id/

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme27.3.18

    OUI CEUX SONT BIEN EUX LES COUPABLES DE CETTE SITUATION AUSSI IL SERAIT BON QUE LE PEUPLE DEMANDE LEUR DEMISSION !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme28.3.18

      démission non, pendaison!

      Supprimer