jeudi 1 mars 2018

2800 enfants cobayes d'un vaccin aux risques sous-estimés


Un nouveau vaccin contre la tuberculose a été testé sur près de 3000 enfants, après que des chercheurs ont affirmé qu'il était efficace et sûr. Cette fausse affirmation était fondée sur des résultats de recherche falsifiés.


Le British Medical Journal est revenu la semaine dernière sur un scandale autour des vaccins, peu médiatisé à l’époque où il a été révélé, en 2015. De quoi s’agit-il ? Du fait que des chercheurs de l’université d’Oxford ont «soigneusement sélectionné» (certains diraient «trafiqué») les données issues d’études animales sur un nouveau vaccin combiné contre la tuberculose (MVA85A + BCG), pour pouvoir passer à l’étape des études sur l’enfant.

Minimisant volontairement les résultats négatifs de quatre études animales qu’ils avaient menées, les chercheurs purent ainsi obtenir un soutien financier supplémentaire pour leurs recherches (plus de 8 millions d’euros) et passer aux études cliniques humaines. Ils testèrent ensuite, en toute tranquillité, le candidat vaccin sur 2800 jeunes enfants en Afrique du Sud en 2009, après avoir dit aux parents que le vaccin avait été «testé sur des animaux et était sûr et efficace».

Lire la suite sur  https://www.alternativesante.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire