lundi 19 février 2018

Enquête : la presse mainstream gavée d’argent privé et public


Alors que Médiapart dévoile les montants des aides publiques et privées astronomiques perçues par les médias dominants français détenus par une poignée de milliardaires, leur dépendance financière fait craindre le pire pour la liberté de la presse. D’autant que, certains journaux comme « Le Monde » ou « Libération », sont désormais tentés par des partenariats avec des multinationales comme Facebook…

Les chiffres ne mentent pas, les grands quotidiens français sont entièrement sous perfusion. Sans les importants financements à la fois publics et privés, ils ne pourraient probablement pas subsister, nous apprend l’enquête du journaliste Laurent Mauduit publiée par Médiapart ce 13 février titrée « Les milliardaires de la presse gavés d’aides publiques et privées ».


La situation à effectivement de quoi inquiéter : d’une part, « ce sont les oligarques les plus riches, ceux qui ont fait main basse sur les plus grands titres de la presse quotidienne nationale, qui se partagent la plus grosse part des aides directes de l’État ». Par ailleurs, ce sont ces mêmes personnes qui « raflent une bonne part des aides privées qu’offrent, pour des raisons loin d’être désintéressées, les grands oligopoles du secteur, comme Google, Facebook ou la fondation du multimilliardaire Bill Gates ». Selon le rapport, la presse française nagerait donc en plein entre-soi malsain dont les aides profitent surtout à une minorité déjà richissime. Comment une information peut-elle être vraiment libre dans ces conditions ?

Lire la suite sur https://mrmondialisation.org/

1 commentaire:

  1. Anonyme24.2.18

    c'est bien fait pour ceux qui continuent à les payer les dirigeants auraient tort de s'en priver

    RépondreSupprimer