mardi 19 décembre 2017

Oliver Stone : «On attend un leader français ou européen comme De Gaulle»


Conversations avec monsieur Poutine, le nouveau documentaire d'Oliver Stone, est le fruit de 30 heures de rencontres entre le réalisateur et le président russe. Pour RT, le cinéaste revient sur l'état actuel des relations internationales.

RT a rencontré le réalisateur Oliver Stone, dont le dernier film, The Putin Interviews (en français : Conversations avec monsieur Poutine) est sorti cette année. Deux années durant, de juillet 2015 à février 2017, il s'est régulièrement entretenu avec le président russe, cumulant près de 30 heures de discussions sur de sujets divers – mais avant tout politiques.
Regardez RT France en direct ici.



Au cours de cette interview, Oliver Stone est revenu sur la perception de la Russie dans le monde et plus particulièrement aux Etats-Unis. Selon lui, les Américains ne verraient que l'«ancienne Russie». Il en veut pour preuve les théories du complot florissantes qui dénoncent une prétendue ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016 : «Il n'y a aucune preuve à cela», a-t-il affirmé.

Oliver Stone a également évoqué une célèbre figure politique française : «Il y a des de Gaulle qui apparaissent [sur le continent européen]. Charles de Gaulle… On attend un leader français, ou un leader européen comme lui.» Pour ce réalisateur né d'une mère française, le vieux continent, et plus spécifiquement la France, a besoin d'un homme capable de dire «non» aux Etats-Unis. «J'y étais quand de Gaulle a dit non à l'Amérique... C'était plutôt bien : de Gaulle était un homme très fier, fier de la France. On aimerait voir à nouveau cela», a-t-il expliqué.

Abordant le rôle joué par l'Allemagne dans la crise ukrainienne, il a affirmé : «J'ai été très déçu par Merkel [...]. Elle n’est pourtant pas bête, elle connaît la véritable histoire de l'Ukraine. Elle n’est pas dupe. Son ministre des Affaires étrangères était impliqué. Ils savaient ce qui se passait, c'était un coup d'État en Ukraine.»

«Il y a eu un très bon débat en France, sur la chaîne de télévision publique France 3, autour de mon film. Hubert Védrine et plusieurs autres personnes ont très bien défendu le film contre ses détracteurs, selon moi», a expliqué Oliver Stone.

Source : https://francais.rt.com

3 commentaires:

  1. Anonyme21.12.17

    on attend personne et on veut que la pègre dégage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme24.12.17

      Tout à fait d'accord, pas de leaders, pas d'humains au dessus des autres, qu'ils aillent tous se faire foutre.

      Supprimer
  2. Anonyme22.1.18

    mmm'ouais mais c'est pas des pipi-caca nerveux qui vont les neutraliser (car les chassez c'est déplacer et reporter le problème), il semblerai qu'il y est un politicien, et qui +est ce disant Gaulliste, M. F. Asselineau qui voudrais nettoyer ces porcherie (pardons les porcs!), mais encore faudrait-il allez roter dans la chtite boî-boîte! au lieu de jeter l'éponge à la rivière aux Carpes ou dans l'évier au bar à Ouin-ouins, comme l'ont fait 60/100 d'Indignes "citoyens"! On récolte etc ...

    RépondreSupprimer