jeudi 28 septembre 2017

Pas nécessaire d'avoir «un père et une mère pour faire un enfant» : Castaner se répète à SciencesPo


 Invité à une soirée d'échanges et de débats ouverte au public à SciencesPo Paris, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a réaffirmé son attachement à l'homoparentalité, sur fond de controverse autour de la légalisation de la PMA.

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner s'est de nouveau prononcé en faveur de l'homoparentalité au cours d'une soirée de rencontre avec le public organisée au sein de SciencesPo Paris le 27 septembre.

Au cours d'une heure et demie de tour d'horizon de la politique du gouvernement, largement dominée par le sujet de la réforme du Code du travail par ordonnances, l'ancien député socialiste est revenu sur le dossier de la procréation médicalement assistée (PMA), qui permettrait aux femmes seules et aux couples de lesbiennes de bénéficier de dons de sperme et d'inséminations, au même titre que les couples hétérosexuels. Il a ainsi fait un parallèle avec le débat enflammé sur le mariage homosexuel qui avait mobilisé l'opinion publique pendant des mois entre 2012 et 2013.

«Est-ce qu'il faut un père et une mère pour avoir un enfant ? Moi je considère que non. La preuve c'est que j'ai voté le Mariage pour tous [il était à l'époque député socialise] et que ça se passe bien», a-t-il expliqué, répétant presque mot pour mot des propos similaires tenus le 24 septembre sur France Inter.

Orwell et Huxley, «des contes de fée à côté de ce qui nous attend»

Si le porte-parole assure ne pas vouloir «hystériser» le débat sur la PMA, comme ce fut le cas à l'occasion du débat sur le mariage homosexuel selon les détracteurs de l'ex-président François Hollande, ces propos ont néanmoins ravivé les souvenirs de certains internautes, qui ont tenus des propos similaires à ceux que l'on pouvait entendre à l'époque. 



Faisant un parallèle avec Georges Orwell et Aldous Huxley, célèbres auteurs de romans de science-fiction dystopique ayant pour toile de fond le progrès technique et sociétal, un internaute s'est inquiété des mesures remettant en question l'ordre familial traditionnel.



Principale organisation s'étant opposée au mariage homosexuel, réunissant jusqu'à des centaines de milliers de personnes dans les rues à l'époque, La Manif pour Tous a elle aussi critiqué les propos du porte-parole du gouvernement.



La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a annoncé le 12 septembre que l'ouverture de la PMA aux lesbiennes et aux femmes seules, un «engagement de campagne» d’Emmanuel Marcon, serait bien tenu. L'actuel président avait notamment déclaré le 24 février au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC qu'il était «favorable à ce qu'on étende la PMA aux femmes seules et aux couples femmes de même sexe», considérant qu'il n'y avait «pas de raison d'avoir aujourd'hui cette discrimination» avec les couples hétérosexuels. Ce projet soulève de vives protestations chez les opposants au gouvernement et parmi la société civile, laissant entrevoir la possibilité d'un nouveau bras de fer dans la rue.

Source : https://francais.rt.com

2 commentaires:

  1. Anonyme29.9.17

    on comprend pourquoi tout se casse la figure en France avec de tels guignols:mais on l'a bien voulu par les votes alors faut assumer jusqu'a ce que la marmite deborde ce sera lecon pour ces guignols obstinés comme pour le peuple :on nous offre par la ,la possibilité de nous eveiller.
    LES RAISONNEMENTS BAVEUX qui vous font prendre des vessies pour des lanternes,comme:"je veux rendre la confiance par l'obligation"=buzyn sont tellement perverts et fourbes depourvus de tout bon sens,que c'est ce type de raisonnement prehistorique qui paradoxalement nous amene notre eveil.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme1.10.17

    encore un hybride avec sa barbe de mardouk, tous les merdias et ceux des gouvernement avec une barbe
    y a pas assez de gosses dans ce monde beaucoup ne sont plus humains d'ailleurs vous n'êtes pas assez nombreux ? incapables d'élever un enfant
    quelle misère ! il est grand temps que la terre implose

    RépondreSupprimer