mercredi 19 juillet 2017

Bombe médicale : La chimiothérapie disséminerait le cancer dans tout le corps?


Une nouvelle étude effectuée à la faculté de médecine Albert Einstein de l’université Yeshiva, révèle qu’en augmentant fortement la circulation de cellules cancéreuses, la chimiothérapie propage le cancer partout dans l’organisme (même dans les poumons).

Dirigée par le Dr George Karagiannis, cette étude porte sur le traitement chimiothérapique du cancer du sein, mais d’autres études sont prévues pour voir si la chimiothérapie [en général] propage aussi le cancer dans les autres tissus. Publiée dans Science Translational Medicine, cette recherche est intitulée Neoadjuvant chemotherapy induces breast cancer metastasis through a TMEM-mediated mechanism [La chimiothérapie néoadjuvante induit la propagation du cancer du sein en disséminant des métastases du microenvironnement tumoral].

Le résumé de l’étude dit que « les auteurs ont constaté que plusieurs types de chimiothérapie ont la capacité d’augmenter les quantités de métastases du microenvironnement tumoral (TMEM) et de cellules tumorales dans la circulation sanguine. » Il conclut que « la chimiothérapie, bien qu’elle diminue la taille de la tumeur, augmente le risque de dissémination des métastases. » [NdT : La tumeur se ratatine parce qu’elle se scinde en métastases ?]

En propageant le cancer, la chimiothérapie assure le turbin de la cancérologie à but lucratif.

En d’autres termes, bien que la chimiothérapie « réduise les tumeurs », elle provoque aussi la propagation du cancer partout dans le corps. Elle a l’effet d’activer les futurs cancers (bien entendu, cela arrive à point pour le business cancérologique).

Cette recherche confirme encore ce que Natural News signale depuis des lustres… à savoir, que la chimiothérapie refile le cancer. Cela montre une fois de plus que l’industrie du cancer semble bien plus intéressée par l’engrangement de profits que par le soin du cancer. Il n’étonnera pas que les cancérologues usent de tactiques visant à terroriser les femmes pour qu’elles suivent une chimiothérapie contre le cancer du sein… ils savent qu’ils tiennent une poule aux œufs d’or qui leur rapportera des revenus à vie !

La cancérologie, branche corrompue de la médecine moderne, est dirigée par des criminels et des mercantis, comme le Dr Farid Fata qui est actuellement sous les verrous pour avoir fait de faux diagnostics de cancers afin de tirer profit de chimiothérapies inutiles. Son collègue, le Dr David Gorski, du Karmanos Cancer Center de Detroit, pas encore en taule mais signalé au FBI pour enquête. Il reste parmi les plus abjects et les plus sociopathes agresseurs de femmes de l’histoire de la chirurgie du cancer, ce qui lui a valu le surnom de « Gorski l’éventreur de seins ». Il est aussi accusé de faire la promotion d’interventions médicales cancérigènes, peut-être bien comme moyen d’augmenter ses profits au détriment de la santé de femmes crédules. Le Dr David Gorski a aussi été lié à James Randi, le caïd « sceptique », qui a été pris en train de solliciter les faveurs sexuelles d’un jeune homme.

 Natural News, Mike Adams

Original : http://www.naturalnews.com/

Source et traduction : http://www.2012un-nouveau-paradigme.com

5 commentaires:

  1. Anonyme19.7.17

    qu'est-ce qu'il y a dans chimio ? chimie donc s'abstenir, mais non finalement les moutons en redemandent

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme24.7.17

    bien sur, quand on prend de la chimio elle crée de nouvelles tumeurs dans d'autres organes alors si les patients arrivent à passer le cap des 5 ans les médecins disent aux patients : "voyez la chimio vous a guéri" mais souvent les patients n'atteignent pas 5 ans et même avant 2 ans, les personnes rechutent plus gravement c'est une sorte de dissémination dans tout l'organisme de poisons qui tuent les personnes plus rapidement que si elles ne faisaient rien...

    RépondreSupprimer
  3. Une pétition circule actuellement sur change.org. Elle s'appelle " sauver Lucas ". Il s'agit d'un petit garçon de 11 ans, atteint d'une forme grave de Leucémie, récidivante, et que la médecine conventionnelle se refuse à soigner à présent, pour ne pas le faire souffrir inutilement. L'appel du père est déchirant. Lui demande qu'il soit soigné malgré tout par la médecine conventionnelle ( chimiothérapie ). Nous sommes plusieurs, parmi les 50 000 signataire à avoir conseillé au père de passer à des médecine alternatives, dont nous savons ici, sur ce blog que certaines seraient bien plus efficaces que le chimio et sans danger. Les suggestions allaient du graviola à la médecine quantique. Depuis 4 jours, nous n'avons aucun retour du père. Est-ce que vous, Mike, auteur de l'article, pouvez faire quelque chose ? les technologies pour sauver Lucas existent aujourd'hui. La pétition doit être trouvable sur Change.org; je peux aussi l'envoyer par e-mail. On ne peut pas accepter cette situation. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme2.8.17

      si le père voulait réellement sauver son fils il n'a pas besoin de pétition il enlève son enfant des mains de ces voyous de médecins, c'est une question de conscience notre corps nous appartient et d'autant plus son propre enfant il faut que les "moutons" arrêtent d'être impressionné, aveuglé par une médecine qui ne veut plus rien dire la révélation est là, il faut se documenter, maintenant à tous d'être responsable et de diffuser les informations
      il faut savoir qu'une leucémie peut arriver à la suite des nombreuses vaccinations faites depuis la naissance
      faire de la chimio c'est empoisonner et tuer n'ayons pas peur des mots

      Supprimer
  4. Et dire que les motards au cerveau plus petit qu'un petit pois vont fièrement emmerder les concitoyens pour collecter des dons pour la ligue pour - euh, contre !..- le cancer ! Et que nos cretins d'élus vont jusqu'à organiser des côurses en t shirt rose pour des connes qui vont courir pour soutenir cette mafia ! Notre président de comcom va jusqu'à mettre des bottes de foin roses sur ses champs !!

    RépondreSupprimer