dimanche 7 mai 2017

Elle a défendu des immigrés quand elle était avocate


En 1992, Marine Le Pen prête serment et devient avocate. La fille du "Menhir" se porte alors volontaire pour assurer les permanences de comparutions immédiates à la 23e chambre du tribunal de Paris. Dans ce cadre, elle est amenée à défendre beaucoup de clandestins, comme le raconte L'Express. "Je ne vois pas où est la contradiction. Il y a des êtres humains, ils ont des droits, on ne va pas leur reprocher à eux la politique d'immigration", se justifie Marine Le Pen dans "Une ambition intime".
Parmi les dossiers qui passent entre ses mains, celui de Nour-Eddine Hamidi, un sans-papiers d’origine algérienne.

Né français en 1951 en Algérie, l'homme va devenir expulsable après un vol de voiture commis avant sa majorité. Il va être défendu à six reprises par Marine Le Pen, qui lui évitera un départ vers sa terre natale. "Me Marine Le Pen ne m’a pas sauvé, elle m’a aidé", raconte-t-il au Monde. En octobre 1995, par exemple, l'homme est arrêté et envoyé à Marseille pour prendre un avion pour l'Algérie. Son avocate prévient Libération et le défend avec force à la barre : "Bien qu’algérien, il est français de fait."

  L'article complet     http://www.lexpress.fr/


2 commentaires:

  1. Anonyme9.5.17

    quand on sait ce qu'est la justice dans ce bas monde, çà commence avec la robe noire et çà finit mal il n'y a pas de quoi être fier...

    https://www.youtube.com/watch?v=uxm5quAaB84

    https://www.youtube.com/watch?v=s-02apw9o98

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme13.5.17

    vivement la JUSTICIA

    RépondreSupprimer