mardi 11 avril 2017

Emmanuel Macron annonce qu’il réformera le Code du travail par ordonnances


Emmanuel Macron, une autre façon de faire de la politique ! Il fera comme Copé, il passera les ordonnances pendant que les Français sont en vacances. Ou comme Valls, Hollande et le Macron ministre de l’Economie, en refusant d’écouter les millions de Français qui descendent dans la rue et signent d’impressionnantes pétitions. Electrices, électeurs, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire pour éviter que l’Histoire ne se répète…


Vous avez aimé la loi El Khomri (ou pas), vous allez adorer (ou pas) la proposition d’Emmanuel Macron. Alors qu’il stagne dans les sondages, le candidat d’En marche ! a accordé un large entretien au JDD, ce dimanche 9 avril. Moralisation de la vie publique, audit des finances publiques, sécurité… il détaille ses premiers mois au pouvoir, s’il est élu, et sa méthode de gouvernance. Et dans son programme, il souhaite réformer le droit du travail par ordonnances.
Pour donner plus de flexibilité aux entreprises, Emmanuel Macron veut aller plus loin dans la réforme du droit du travail. Il précise au JDD :
Je souhaite introduire dès l’été un projet de loi d’habilitation pour simplifier le droit du travail et décentraliser la négociation. Il s’agit de donner plus de place à l’accord majoritaire d’entreprise ou de branche, d’une part, d’encadrer les décisions des prud’hommes d’autres part. Le tout par ordonnances, pour procéder de manière rapide et efficace.
Tous ceux qui ont combattu la loi travail de la ministre Myriam El Khomri, au premier rang desquels Benoît Hamon, trouveront une raison supplémentaire de critiquer Emmanuel Macron. En revanche, le candidat d’En marche ! fait clairement un appel du pied à l’électorat libéral. Et aussi à celui de la droite. Car l’idée de gouverner par ordonnances n’est pas nouvelle. C’était l’une des propositions phares de Jean-François Copé pendant la primaire de la droite, reprise ensuite par François Fillon.

[Edit 10/04 à 14h45] Benoît Hamon a vivement critiqué cette proposition d'Emmanuel Macron lundi 10 avril, estimant que le candidat d'En Marche ! "n'avait rien compris aux aspirations démocratiques profondes de ce pays". Il dit :
Il n'est pas acceptable que la leçon que l'on puisse tirer de l'épisode de la loi El Khomri, ça soit de légiférer par ordonnances [...] Cela en dit long fondamentalement sur la façon dont l'un comme l'autre, notamment Monsieur Macron, veulent remettre en cause le Code du Travail et les principes qui jusqu'ici protégeaient les salariés.

Source : http://lelab.europe1.fr   vu sur  https://olivierdemeulenaere.wordpress.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire