jeudi 19 janvier 2017

Santé cardiovasculaire : viande ou végétarisme ?


Lors de l'édition 2017 des Journées européennes de la Société française de cardiologie, le Dr Jean-Michel Lecerf, endocrinologue et chef du service nutrition de l'Institut Pasteur de Lille, a présenté une synthèse des études concernant l'impact de la consommation de viande et de légumes sur la santé cardiovasculaire.

La nutrition s’est largement installée au sein du monde de la cardiologie, comme en atteste l’atelier commun entre la Société française de nutrition et la Société française de cardiologie (SFC) intitulé "Quelle alimentation pour prévenir les maladies cardiovasculaires ?", qui a eu lieu lors des Journées européennes de la SFC, à Paris du 11 au 14 janvier 2017.

"Il est impossible donc de recommander une consommation élevée de viande (notamment rouge) pour conserver une bonne santé cardiovasculaire"

La viande rouge n'a pas bonne presse chez les scientifiques. En effet, un grand nombre d’études montre que la consommation de viande rouge (en quantité importante) est liée à une augmentation de la pression artérielle, une augmentation du risque du diabète de type 2, une augmentation du poids et du tour de taille et une augmentation du LDL cholestérol, explique le Dr Jean-Michel Lecerf, endocrinologue et chef du service nutrition de l'Institut Pasteur de Lille. Ajoutant que ces effets ne sont pas ou peu retrouvés pour la viande blanche. Il ajoute que, selon une méta-analyse publiée en 2011 dans l'American Journal of Clinical Nutrition, la consommation quotidienne de 50 g de viande rouge transformée augmente le risque de diabète de type 2 de 50%. Comment expliquer cela ? La teneur élevée en fer de la viande rouge pourrait augmenter le stress oxydatif (des perturbations biochimiques causant une production accrue de molécules nocives) et entraîner la destruction des cellules des îlots de Langerhans, cellules du pancréas responsables de la sécrétion de l'insuline. Bien sûr, "il faut aussi tenir compte du style alimentaire et du mode de vie des gros consommateurs de viande rouge", commente le médecin. "Ils sont davantage consommateurs de calories, mangent moins de fruits et légumes et sont plus sédentaires".

En outre, la plupart des études montrent une association entre la consommation de viande rouge, les maladies coronaires et les évènements cérébro-vasculaires. "Le risque est modéré, significatif statistiquement mais pas cliniquement", précise Jean-Michel Lecerf. Ni les acides gras, ni le cholestérol ne seraient pourtant responsables de cela. En cause, parmi les dernières hypothèses, la carnitine (composé présent en grande quantité dans la viande rouge). Les bactéries du tube digestif (le microbiote) transforment cette dernière en oxyde de triméthylamine (TMAO), un métabolite connu comme facteur facilitateur de l’athérosclérose chez l’homme. Pour Jean-Michel Leclerf, "il est impossible donc de recommander une consommation élevée de viande (notamment rouge) pour conserver une bonne santé cardiovasculaire".

Une bonne option : le flexi-végétarisme

Les végétariens (qui ne consomment ni viande ni poisson), quant à eux, ont généralement un poids légèrement plus bas que les mangeurs de viande. Mais là encore, Jean-Michel Lecerf insiste sur les biais : il s'agit souvent de cohortes américaines où les personnes ne fument pas, pratiquent une activité physique régulière... Difficile donc de conclure sur l'indice de masse corporelle. En revanche, les légumes ont du bon. "En mangeant davantage de fruits et légumes, les végétariens consomment plus de fibres, ce qui diminue leur LDL-cholestérol, plus d'anti-oxydants (vitamines C et E, polyphénols, caroténoïdes) et plus de potassium, ce qui diminue la tension artérielle", explique le médecin. "Ils ont également un index glycémique plus bas". Le régime végétarien est-il la panacée pour le cœur ? Pas de quoi non plus se repaître de viandes creuses. En effet, "les végétariens consomment moins d'oméga-3 à longue chaîne, des acides gras présents dans le poisson, ce qui accroît le risque thrombotique et peut causer de l'arythmie", nuance Jean-Michel Lecerf. "Un faible taux de vitamine B12, présente surtout dans les produits d'origine animale, peut causer une augmentation de l'homocystéine, molécule associée à un risque d'accident vasculaire atteignant les artères et les veines". Quant aux vegans, qui ne consomment aucun produit d'origine animale, le médecin précise que l'absence de produits laitiers pourrait conduire à une augmentation du risque de diabète de type 2. Alors que faut-il conseiller ?


Une bonne option selon le médecin pour prévenir les maladies cardiovasculaires serait le semi-végétarisme ou le flexi-végétarisme, c'est-à-dire de maintenir une consommation réduite de viande et d'adopter un régime plus riche en végétaux.

Source : http://www.sciencesetavenir.fr

6 commentaires:

  1. Anonyme20.1.17

    ce qui entraîne les problèmes cardiovasculaires : les personnes qui mangent les PRODUITS LAITIERS (ce sont cela qui donnent les problèmes cardiaques et en aucun cas ceux qui mangent des protéines animales en quantité NORMALE, par contre les personnes qui mangent des quantités ENORMES de protéines y compris les viandes, en quantité, par ex une personne qui mange en entrée, des charcuteries puis le plat de résistance avec viande, plus fromage et quelques fois une pâtisserie lactée ou yaourt, là bonjour les dégâts !
    mais une personne qui mange une seule protéine en quantité normale pour son poids (sans ces saletés de produits laitiers) aux repas plus des crudités variées avec légumes cuits et un farineux ou un dessert sucré non lacté, il n'y aura aucun problème
    il faut bannir le végétalisme, l'alimentation dissociée, l'instinctivorisme, la macrobiotique, le frugivorisme, les régimes amincissants (alimentation dissociée)
    allez donc voir le livre du Professeur PECH de Montpellier qui dans les années 60 a écrit un livre "menaces sur votre vie" il décrit les causes de toutes les pathologies cardio-vasculaires entre autres infarctus de jeunes de 30 ans qu'il observait, par contre tout EXCES dans les apports de protéines va entraîner à moyenne et longue échéance une fatigue hépato-rénale car tout l'ammoniac excédentaire ne pourra être transformé en urée ce sera alors l'intoxication ammoniacale de l'organisme, savoir que l'excès de sel est préjudiciable pour le rein qu'il fatigue intensément, il produit avec l'épuisement rénal, l'oedème, l'hypertension et les troubles cardiaques consécutifs
    Chaque personne est différente donc l'alimentation sera individualisée en fonction des apports et des dépenses, en fonction des apports nutritionnels, en fonction de l'antagonisme digestion-assimilation, en fonction des réserves nerveuses, vitales, minérales, humorales, en fonction des climats, en fonction de l'âge, en fonction du travail, du couple, de l'hérédité, des stress, émotions, soucis, mais la base vitale de l'alimentation ici sur terre c'est crudités protéines, farineux parce que nous avons un corps physique, après on fait des individualisations propres à la personne qui est UNIQUE, exemple le pain complet pour une personne déminéralisée ira très bien, pour une personne hémogliasique cela n'ira pas, le fruit pour l'hémogliasique sera parfait, pour la personne déminéralisée le fruit la déminéralisera encore plus
    on n'a pas dit de supprimer les fruits mais pour cette dernière on baissera les quantités
    c'est vraiment muni de doigts de fée que l'on touchera à l'alimentation d'un individu, jamais de changement brusque, pas de suppression brutale, cela bouleverse tout un tas de conditionnements faits dans l'organisme, c'est comme supprimer le café du matin à une personne âgée sous prétexte que c'est un poison, ou à celui qui prenait son petite verre de vin à chaque repas qui lui apportait un petit plaisir
    tout est une question d'intelligence, de connaissances, de recherches, de pratiques, comme le disait dernièrement Alexandre Imbert, il y a ceux qui ont la vocation qui ne s'occupe pas des rentrées financières, ceux qui veulent réellement aider les autres et puis il y a les autres, fraîchement débarqués des centres de naturos, qui abandonnent au bout de 2 ans, la recherche sur l'alimentation c'est avant tout l'expérience sur le temps, garder un patient pendant au moins une heure et là cela n'existe plus malheureusement
    chez les purs végétaliens on trouve des taux de 3 à 4 grammes de cholestérol sanguin n'absorbant strictement aucun aliment d'origine animale à méditer












    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme22.1.17

      C'est l'enseignement de la naturopathie, beaucoup de vérité mais aussi des erreurs.
      Concernant les autres écoles du végétalisme, il y a un mélange aussi du bon et du mauvais, et la macrobiotique est sans doute le pire.
      Chacun de toute façon suit sa propre vérité, il faut évité de faire des amalgames entre végétariens.
      Les chiffres des soit disant pur végétaliens ayant un taux de + 3 gr cholestérol est faux, je connais des purs végétaliens et des vrais et ils tous un taux bas, ils ont taux bas dans toute leurs analyses, toute et je défie quiconque de la véracité. D'autre part il faut arrêté avec le cholestérol, le cholestérol est innocent, la fausse peur des labo pharmaceutique fonctionne toujours on direz.

      Supprimer
    2. Anonyme23.1.17

      je vous respecte, beaucoup de soi-disant végétaliens n'en sont pas, et mangent en cachette et ne le disent pas, à part des personnes de très haute spiritualité qui peuvent réduire leur alimentation ou rester dans le jeûne (le végétalisme ne nourrit pas les cellules de notre corps, ni nos muscles, ni nos organes en perpétuelle reconstruction) çà c'est scientifique, c'est prouvé nous éliminons chaque jour des milliards de cellules faut les reconstruire) et malheureusement je vois çà tous les jours des personnes qui suivent le végétalisme, l'alimentation dissociée qui perdent la santé, anémie profonde ne peuvent plus se lever, fatigue très grande, frilosité excessive, arthrose, allergies, amaigrissement intense etc. quand on suit ces alimentations on a faim tout le temps, j'ai été dans ce cas, donc on grignote des gâteaux bios, des fruits à outrance, des fruits secs, des fruits oléagineux, et souvent ENTRE les repas, la principale destruction de la vie, de la santé
      il faut être très prudent, oui les analyses peuvent être faussement négatives et faussement positives (autour du taux normal) car souvent le cholestérol est absent dans le sang parce qu'il est déjà DEPOSE dans les artères, bien sur s'il y a un taux IMPORTANT retrouvé, là il y a lieu de se poser des questions mais également ne pas faire d'analyses à n'importe quel moment de la journée tout en sachant que le cholestérol est indispensable à la vie, il permet la synthèse des sels biliaires, de la vitamine D3, de certaines hormones, la solubilisation des acides gras mono-insaturés et des acides gras saturés, si le cholestérol s'accumule dans les vaisseaux et les obstrue (qu'on ne retrouvera pas dans les analyses puisque il est déjà déposé) c'est qu'il y a souvent une irritation par un toxique : alcool, caféine, thé, chocolat, cigarette, goudrons, etc., ces derniers vont permettre au cholestérol de s'agglutiner avec les sédiments minéraux, les déchets de l'alimentation etc.)
      sachons d'abord, que l'apport exogène (aliments) du cholestérol représente 25 % seulement du cholestérol sanguin les 75% provenant de la synthèse organique (c'est-à-dire se fabriquant à l'intérieur du corps), c'est la surcharge en FARINEUX (même bios), FECULENTS (même bios), SUCRERIES (même bios) qui est très nocive car elle produit l'hypercholestérolémie, l'hémogliase et l'irritation vasculaire, cette forme de surcharge réunit toutes les conditions nécessaires à la genèse des maladies cardiovasculaires
      un individu d'aujourd'hui avec le stress important, de la peur etc. vu les circonstances, on n'a pas le droit d'induire les gens en erreur et je parle de tout ce new-âge et channeling qui sont en train de détruire des personnes, dam ! quand on ne mange plus normalement on ne se révolte plus çà arrange bien des gens...
      si nous voulons rester centrés, équilibrés et capables de réagir et de supporter tous les problèmes en ce moment, on doit avoir un équilibre alimentaire bio plus que jamais et qui permet l'équilibre mental,cela n'empêche pas de suivre l'évolution que nous méritons mais maintenant si demain notre planète se déplace, s'aligne et que nous n'ayons plus besoin d'autant de nutriments alors nous nous adapterons...

      Supprimer
    3. Anonyme25.1.17

      Merci pour votre respect, respect aussi pour vous.
      Il y a surement des faux végétaliens mais est ce vraiment des pur végétaliens !!. Mais il y a aussi des écoles fausse aussi, et je suis d'accord avec vous, par exemple notamment une personne célèbre sur youtube ( on ne va pas citez des noms, propagande des jus ) qui mélange vérités et erreurs pour faire du business.
      Les personnes qui perdent la santé à cause du végétalisme, cela ne peut être sauf végétalisme dénaturés. Par exemple je ne mange pas de légumineuses, comme on le voit mon régime est différent d'autres écoles, ceci n'est qu'un exemple.
      Je pratique le végétalisme depuis 2 ans et aucun problème de santé, au contraire elle c'est amélioré comme si j'avais 20 ans, sans parler plus de maux de tête, plus de fourmi dans les mains et pieds, etc la liste est longue. Les anciens docteurs qui ont mis cette avancés ne sont plus, et beaucoup de personnes ont retrouvé la santé avec ce régime. La santé mentale aussi c'est améliorer, bonne énergie et je deviens plus positif qu'avant, la peau est aussi devenu rayonnante.

      Oui le cholestérol est important, on à pas besoin de le mesurer et la médecine allopathique ne ferait qu'empirer les choses.
      Le new-âge et channeling sont dangereux, tout à fait d'accord avec vous.

      Supprimer
  2. Anonyme29.1.17

    je suis végétarien depuis 10 ans je fais du sport de la marche et de la musculation j'ai 47 ans j'en parait facilement 10 de moins et surtout je me sens plus fort plus endurant qu'a vingt ans
    je pratique l'ortho moléculaire depuis 11 ans et la phytothérapie de proximité depuis 21 ans je suis devenu végétarien par évolution de ma conscience et par logique car j'aime la vie ainsi que les animaux et surtout pas dans mon assiette..
    les végétaux renferment un potentiel de vie extraordinaire et les graines germées le top du top ..les merdias au ordres ne vous le diront jamais ils veulent que vous mangiez des cadavres d'animaux élever dans la souffrance bouffant des OGM Des Antibiotiques DES VACCINS ECT...IMMONDE ET INHUMAIN SANS COMPTER LA DEFORETATION LES PRODUITS CHIMIQUES ETC..franchement écœurant a vomir
    avant ma prise de conscience évolutive j'était franchement un gros mangeur de viande steak haché entrecôte poulet rôtie ,cote de porc avec des frites alors ça le poulet rôti c'était quelque chose un bon poulet je le mangeais en deux repas facilement
    maintenant quand je fais mon introspection je me dis que suis heureux d'avoir évoluer ainsi et je n'est aucune envie de recommencer a manger des cadavres même si il ni avait plus que des cadavre d'animaux a manger je préférai mourir en paix tout simplement...
    j'ai déjà effectuer un long jeun de 16 jours et franchement la faim disparait et puis la mort ne me fais vraiment pas peur
    la vie est un cadeau il faut la respecter sous toute ses formes voila pourquoi et pour conclure.... je ne mange plus qu'un repas par jours très équilibré avec des graines germées avec une sauce vinaigrette sans vinaigre d'alcool évidement etc.etc..
    la viande est une catastrophe pour le corps et l'esprit car est contient beaucoup acide urique et sa transformation produit elle aussi de l'acide urique etc...
    et au niveau vibratoire c'est un vrai cauchemar pour votre corps et votre esprit voilà pourquoi généralement ceux qui mangent beaucoup de cadavre sont agressifs!!!!!
    ajouter a cela de la bouffe industrielle et vous aurez un cerveau en marmelade un mouton parfait ...c'est un euphémisme évidement !!! je ne vais pas rentrer dans des explication sa serait trop long
    la viande cancer de colon évidement oui.oui..
    la viande cause de diabète évidement oui.oui.
    la viande riche en acrylamide évidement
    la viande pollue votre corps ainsi que esprit évidement
    la viande cause des diverticules évidement etc.etc. franchement la liste est longue et du point vue spirituel la consommation de cadavre est une catastrophe je ne parle pas de la religion qui enferme l'esprit et détourne la conscience ...aimez la vie ne soyer pas complice de ce système qui détruit la vie l'air est polluer la terre est polluer l'eau est polluer les mentalitées sont polluer en voilà des preuves bon sens !!!!!!
    les chaines ne sont plus a nos pieds elles sont dans nos tètes réveillons nous et respectons la vie qu'a sans elle nous ne serions pas là ...sans nature pas de futur bye ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre résumé, je n'ai rien a ajouter vous avez tout dit. Je suis végétarienne depuis toute petite et je m'en porte bien, vous avez les mêmes réflexions que moi, les gens mangent des CADAVRES c'est immonde. Je vous souhaite le meilleur . Mireille

      Supprimer