mercredi 11 janvier 2017

La Gironde prête à tester le revenu universel : une première en France


Si l’idée d’un revenu universel fait peu à peu son chemin, pour l’heure, elle n’a encore jamais été testée sur le territoire français. Alors, pour y voir un peu plus clair et faire avancer le débat, un département s’est porté volontaire et se dit prêt à tester le principe grandeur nature ! Gros plan sur une première attendue avec beaucoup de curiosité.

Ce département, c’est la Gironde. Cette collectivité a en effet exprimé le souhait d’expérimenter le revenu universel sur son territoire. L’idée de départ ? Verser un revenu garanti et inconditionnel à l’ensemble de ses habitants (quel que soit le montant de leurs ressources).
Pour le moment, le projet est toujours entre les mains de la Fondation Jean-Jaurès qui étudie les modalités et les contours de l’expérimentation à venir. Cependant, si l’on en croit le journal 20 Minutes, quatre scénarios semblent déjà tenir la corde.

-Un revenu universel a minima : il impliquerait la fusion du revenu de solidarité active (le RSA) avec l’aide personnalisée au logement (APL). Autrement dit, il ne serait allouée qu’aux bénéficiaires de ces deux aides sociales. C’est ce que préconise l’économiste Daniel Cohen.


-Un revenu universel intermédiaire : il impliquerait la fusion d’une dizaine de minima sociaux. C’est le scénario encouragé par le rapport « Repenser les minima sociaux » rédigé par le député Christophe Siruge (devenu depuis secrétaire d’état à l’industrie.)

-Un revenu de base universel et inconditionnel fixé à 750€.

-Un revenu de base universel et inconditionnel fixé à 1 000€.

En l’état actuel des choses, c’est l’option à 750€ qui aurait les faveurs de Jean-Luc Glaize, le président du conseil départemental de Gironde. Mais, au delà du combien, il reste aussi une autre question à trancher : quel périmètre ? Est-ce que l’expérimentation doit concerner l’ensemble du territoire girondin (environ 1,5 million d’habitants) ou à quelques communes seulement ?

Il reste encore un peu de temps aux élus et aux spécialistes pour répondre à toutes ces questions mais il ne faudra pas traîner : l’expérimentation du revenu universel en Gironde devrait être lancée dès 2018 !

De ce test pourrait dépendre la mise en oeuvre du revenu universel à l’ensemble du territoire français. Ça n’est pas rien…

Source : http://positivr.fr

4 commentaires:

  1. Anonyme12.1.17

    Bonjour,


    Sans être rabat-joie : sur la somme de 750 euros, le bénéficiaire en serait réduit à cette somme, ce qui me semble un peu faible pour la subsistance, l'aide au logement, la sécurité sociale, la mutuelle et autres aides. A mon avis, les difficultés seraient croissantes pour les plus démunis. C'est de la politique libérale, que nous devrions pas écouter, imaginez ce monde là, il ne faut rien attendre de bon venant des libéraux.

    Article traité sur alternatives économiques par Denis Clerc, j'ai noté ceci :

    Aller plus loin que le RSA - par exemple 800 euros - impliquerait de rogner les retraites et l'assurance chômage : pas impossible, selon les auteurs, qui bâtissent un scénario à retraite forfaitaire et imaginent une taxation accrue du patrimoine. Voire un financement partiel par création de monnaie et contribution bancaire. Au moins la difficulté n'est pas évacuée : le revenu de base ne pourra se concrétiser qu'à bas niveau, sinon il n'est pas finançable. De quoi doucher un peu l'enthousiasme. Denis Clerc

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme12.1.17

    ne nous prenons pas encore pour comme diraient ces irresponsables type sarko...wauquiers...ou PS/REPUBLICAINS encore pour des assistés ou paresseux ou que sais-je..!mais voila encore des politiques bien dans la vie avec un gros salaire que le peuple leur paye d'hesiter ou dire qu'un REVENU UNIVERSEL A 750€ serait deja trop !! de quoi ont-ils peur ces abrutis ???quant on dit REVENU UNIVERSEL C'EST POUR TOUT LE MONDE SANS EXCEPTION ET AVEC UN MINIMUM DE SMIC !! ce qui permettrait de survivre plus dignement dans une societé predatrice , c'est tout, apres chacun peut et doit travailler pour gagner + et participer a la societé (ceux qui ne veulent pas travailler =c'est leur choix et seront obligés de se contenter d'un smic,c'est tout)mais on ne peut plus accepter de la monaie de "singe" a 500€ ou 750€ pour faire d'autres "sans-dents" ca suffit !une societe digne de ce nom serait gagnante gagnante a tout point de vue et sans bordels....donc base universelle= au SMIC puisque celui-ci a ete reconnu comme socle viable de vie ; voila qu'elle serait une société plus humaine........apres tt le reste n'est que blabla et ceux ou celles qui ne reconnaissent pas cette base ont certainement un gros probleme d'ego ou personnalité ou se croient au dessus des autres (ce qui est d'ailleurs le propre des politiques bidons )donc a virer.

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme13.1.17

    La Gironde devrait descendre dans la rue, pour dire NON!

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme13.1.17

    encore des inepties

    RépondreSupprimer