jeudi 20 octobre 2016

Révélations d'assassinats ciblés par drone : la destitution de Hollande évoquée par un député


Le député (LR) Pierre Lellouche a estimé que la question de la destitution du président de la République était posée, en raison des confidences de celui-ci à des journalistes au sujet d'assassinats de djihadistes par la France durant son mandat.



François Hollande peut-il être déchu de sa fonction de chef d'Etat pour avoir dévoilé aux auteurs de l'ouvrage Un président ne devrait pas dire ça, ses ordres d'assassinat par drone d'au moins quatre personnes, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme islamiste ? C'est en tout cas ce que semble penser le député Pierre Lellouche (Les Républicains) qui, lors d'un débat à l'Assemblée nationale sur les opérations extérieures de la France, le mercredi 19 octobre, a estimé que «la question de l'application de l'article 68 [était] désormais posée».

Cet article de la Constitution indique notamment que le président de la République peut être destitué «en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat» – or, pour l'élu parisien, l'actuel locataire de l'Elysée a «violé ouvertement l'obligation de secret».

«Comment peut-on imaginer, monsieur le Premier ministre, que le président de la République, chef des armées, s'installe dans le rôle de commentateur en temps réel de décisions les plus secrètes en matière d'emploi de la force [...] ?», a lancé le député de droite à Manuel Valls, sans pour autant dénoncer les assassinats de djihadistes eux-mêmes.

Hollande, passible de jugement par la Cour pénale internationale ?

Mardi 18 octobre, ce sont précisément ces assassinats que l'ex-leader du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon avait pris pour cible, lors d'une émission diffusée sur RMC et BFM TV. «J'espère [que François Hollande] va démentir ce qu'il y a dans le livre qui lui est consacré où il reconnaît des assassinats ciblés», avait déclaré le candidat à l'élection présidentielle, avant de souligner que ce type de décision relevait selon lui de la Cour pénal internationale.

Si l'on savait depuis 2014 que François Hollande avait donné l'ordre à la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) de supprimer Ahmed Abdi al-Muhammad, le chef de Shebabs (un mouvement terroriste islamiste somalien), l'évocation de quatre assassinats ciblés à la demande de l'Elysée est inédite. Le président de la République n'est en effet pas censé s'autoriser ce type d'action, décidée de manière arbitraire et sans aucun cadre légal.

Source : https://francais.rt.com

6 commentaires:

  1. Anonyme21.10.16

    les députés se réveillent, tiens tiens mais tout çà au gnouf !
    ils tremblent tous parce qu'ils n'ont plus bientôt de Maître au-dessus d'eux ?
    tant qu'à Hollande et son cousin SARKO, quelles sont les casseroles les plus graves qui pendent à leurs basques ?
    la suite dans le prochain numéro...

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme22.10.16

    cet homme est coupable avec sarko d'avoir entraine la FRANCE dans la guerre (14-18...39-45...
    algerie etc etc )n'auront servi a rien comme exemples et ce sans referendum ou consultation de peuple de FRANCE:le peuple otage de toujours les memes politiques PS/REPUBLICAINS a s'entendre pour cultiver la division,les manipulations,mensonges etc avons perdu notre souveraineté et liberté et vendu la France aux USA.Israel......a l'appreciation de chacun.

    RépondreSupprimer
  3. ce triste personnage se croit intouchable voir invulnérable ,petit cerveau de clone ,au service des illuminatis ,des oligarques , de la mafia khazar Rothschild juifs sioniste nazie ! de grande surprise se prépare , et sa liberté pourrait être compromise pour longtemps!

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme23.10.16

    Hollande a dit qu'il faut entrer dans la franc-maçonnerie pour être président la bonne blague !
    mais pas que çà, il faut violer des enfants, çà n'a pas l'air de l'avoir interpellé, plus c'est gros plus SATAN passe, attention à tes couilles ! on veillera à te les couper ainsi que ta misérable queue pourrie
    la justice où siège plus de 80 magistrats pédophiles viennent de condamner Emmanuel VERDIN à payer 4000 euros de dommages ainsi qu'à Wikistrike à ce pourri de LANG ainsi que le remboursement des frais d'avocat de Jack Lang, quel scandale ! pourtant le père de la petite Laureen a la cassette où l'on voit les Hollande, Moscovici, et Lang avec une fillette... lors d'ébats sordides
    voilà notre justice, nos dégénérés de politiques, la prison à vie et pas dans des prisons de luxe

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme24.10.16

    En fait, le systéme est tellement corrompu qu'il place des gens "sale" en avant et les muselles aux services d'une mafia sombre, ainsi si le gars est trop à l'écart, "on mets en avant ces faits, on le bousille" le gars est piéger à obéir et fermer sa gueule.

    RépondreSupprimer
  6. Que de conneries dans ces 5 commentaires ! Je ne suis pas pour Hollande, loin de là ! Quant à raconter des conneries plus débiles les unes que les autres, ça nous prouve que les français auront bien du mal à relever la tête ! Pauvre France.... Ben on est pas sorti de l'auberge, les amis !!!

    RépondreSupprimer