mercredi 26 octobre 2016

Paul Watson : les preuves des manipulations médiatiques en faveur de Clinton



Joseph Paul Watson (JPW) est l’éditeur de la vidéo et le narrateur.
http://resistancerepublicaine.eu



Traduction ci-dessous 

Chers médias dominants,

JPW : Pourquoi persévérez-vous à insulter ainsi notre intelligence en prétendant être impartiaux ?
Les fuites de mails via wikileaks ont brillamment démontré que vous êtes une entreprise de relations publiques d’Hillary Clinton.
Vous n’êtes pas des journalistes, vous êtes des « press’titués ».
Vous pensiez que vous ne seriez jamais pris la main dans le sac.
Et bien vous vous trompez, vous avez été percés à jour !
Et c’est une putain de découverte qui rend malade.
Des mails prouvant que la presse, 24 heures avant le débat, donnaient Hillary Clinton gagnante contre Trump !
Des mails qui disent qu’il faut donner à Hillary Clinton une large audience.
Un autre mail qui dénonce un copinage entre Hillary Clinton et un producteur d’émissions politiques à CNN Dan Merica.
Cela valait-il réellement la peine de bousiller votre carrière en chiant [NdT : littéral dans le texte] sur vos lecteurs/audiences simplement pour faire partie du système ?
Comme cette journaliste, Louise Mench, autoproclamée conservateur (NdT : donc du camp Trump) s’expose comme une indic d’Hillary quémandant le droit d’écrire des articles pro Hillary.
J’ai personnellement une moyenne de 1896 reprises pour un tweet. Celle de Louise Mench est de 4 pour 1 (Joseph Paul Watson en rit …) [NdT : comprendre que Louise Mench à beaucoup moins de succès que JPW sur tweet].
Quand donc, tous autant que vous êtes, allez-vous admettre que, quotidiennement, vous êtes les lèche-culs de Hillary Clinton ?
Flagrant parti pris : « Les dons des journalistes : 382 000 $ à Hillary, seulement 14 000 $ pour Trump ». Cela fait un gros écart.
À par cela, il n’y a pas de parti pris de la part des médias !
Chers médias dominants,
JPW : Pourquoi Trump est-il considéré comme un conspirationniste fou et dangereux, quand il dit que le système est truqué ?
Journaliste de CNN : « le plus gros mensonge de D. Trump concerne l’élection proprement dite. L’intégrité de cette élection. Il imagine une énorme conspiration »
Intervention de D. Trump « le système est truqué ».
Intervention d’Obama « bien sûr que l’élection ne sera pas truquée ».
JPW : Mais quand les démocrates parlent de truquage, ils apparaissent comme étant un parangon de sagesse.
Interventions successives (dont Obama, Hillary Clinton) disant que les jeux sont truqués.
JPW : Comment pouvez-vous soutenir que la fraude électorale n’existe pas, alors que des patrons du parti démocrate sont enregistrés se vantant, en expliquant comment ils s’arrangent avec la fraude électorale !
Intervention de César Vargas, fondateur de la Dream Action Coalition [NdT : mouvement pro immigration] : « Non, non, non ». Le journaliste de PVA : « … parce que, voyez-vous, ceci est techniquement de la fraude électorale … » Scott Foval, député : « vous savez quoi, ça fait cinquante ans qu’on entube ces trous du cul par bus entiers, et ce n’est pas maintenant que l’on va s’arrêter ».
JPW : Si rien n’est truqué, pourquoi les journalistes ont-ils interrompu D. Trump beaucoup plus de fois que Clinton pendant les débats ?
JPW : Ils vont même jusqu’à intervenir et donner leur avis dans les débats.
Si rien n’est truqué, pourquoi avez-vous besoin de falsifier les sondages post débats. Une impression écran montre un résultat de sondage paru avant même que ce sondage ait eu lieu. Une autre impression écran dit que CNN a réitéré le truquage de ses propres sondages, en interrogeant plus de démocrates que de républicains [NdT : voir ici un article démontrant le truquage (traduction française ici)].
Si rien n’est truqué alors expliquez nous pourquoi, mystérieusement, vos satellites tombent en rade à chaque fois que quelqu’un sort quelque chose de négatif sur Hillary Clinton ?
Un intervenant qui dit que HC est une menteuse, qu’on ne peut pas lui faire confiance … et, coupure.
  1. Trump qui dit qu’elle a eu (un mail?) de la part de daesh disant qu’elle en était la fondatrice … et, coupure.
Une journaliste « à cause de son soutien dans les années 1990, elle a automatiquement contribué à l’incarcération massive qu’elle réfute encore … » et, coupure [NdT : voir cet article à propos de l’action de son mari concernant la création de dizaines de crimes fédéraux, ce qui remplit les prisons.].
Chers médias dominants,
JPW : Pourquoi dites-vous depuis des années, que ce sont les militants de Trump qui sont responsables des violences lors de ses meetings ?
Lors du clash de Chicago, c’était évident que les militants démocrates étaient responsables.
Copie d’écran (narrateur Aaron Black, un coordinateur du parti démocrate) « à la fin de la manif de Chicago, c’était nous. C’était plus lui (Bob Creamer) que moi, mais rien de tout cela est supposé remonter jusqu’à nous, parce que on veut que cela [semble] venir des manifestants, pas de notre parti ».
Autre copie d’écran : Scott Foval, directeur national de Americans United For Change : « engagez le conflit à l’intérieur, à l’intérieur des rassemblements pour Trump ».
Autre copie d’écran : Bob Creamer « je ne dis pas que nous devrions attendre, on doit se débarrasser de cette merde et tout de suite ».
Autre copie d’écran Scott Foval : « Soyez en sûrs, on a des malades mentaux que l’on paye pour foutre la merde ». « On connaît les types de Trump. Ils vont paniquer. La sécurité va paniquer et les militants vont faire dans leur froc ». « On doit avoir des équipes capables de se rendre partout où cela est nécessaire, ce qui signifie que nous devons avoir un centre d’entraînement d’agitateurs ». « On est sous contrat avec le parti démocrate ainsi que pour sa campagne ». « On doit faire très attention de ne pas faire remonter l’information à CNN que nous payons x personnes. Cela n’arrivera pas ».
Chers médias dominants,
JPW : Pourquoi faites-vous disparaître des commentaires de vos sites ?
Intervenant : « ils prétextent que c’est du troll, qu’ils sont abusifs, c’est du harcèlement. Non, putain,  pas du tout. C’est parce que tout le monde vous hait et vous mentez ».
JPW : Pourquoi avez-vous passé les deux dernières semaines à scruter ce que Trump a dit 11 ans plus tôt ?
Tableau montrant un comparatif entre la couverture médiatique, sur 4 jours, de Trump et Clinton : les révélations croustillantes de Trump ont occupé 198 minutes contre 13 minutes pour Clinton sur la divulgation de ses mails sur wikileaks.
JPW : Quand on sait que c’est illégal pour le public de lire le site wikileaks à propos d’Hillary Clinton, tout ce que l’on doit savoir à propos de ces mails doit venir des médias.
Vidéo : le journaliste dit « qu’il est illégal d’avoir ses mails [sur son ordinateur] donc, tout ce que vous apprenez de ses mails doit venir de nous ».
Chers médias dominants,
JPW : Comment pouvez-vous avoir le culot de nous enfermer en permanence dans une théorie conspirationniste ?
Vidéo : une journaliste parle de « cette merde à propos de sa supposée mauvaise santé (on voit la vidéo de HC, qui ne tient plus sur ses jambes, maintenue par ses gardes du corps et poussée à l’intérieur d’une voiture), tout ce machin est complètement fabriqué et totalement faux [NdT : le monde entier a vu ces images de HC titubante cependant elle ne serait pas malade …].
Vidéo : Robby Mook, directeur de la campagne de Clinton « ces théories de la conspiration sont très embêtantes … ».
JPW : Quand vous ressassez cette grotesque et dommageable théorie de la conspiration comme celle de Saddam ayant des armes de destructions massives, une théorie de la conspiration qui s’est traduite par le massacre de milliers [NdT : pour l’Irak, cela se compte plutôt en millions] de personnes et la montée de daesh.
Chers médias dominants,
Quand vous feignez la surprise et le choc en entendant une foule scander « CNN suce [pour HC] ».
Vidéo, un journaliste « je crois que c’est très (révélateur ?) de ce type [Trump] ». « C’est bien bien pire que ce que l’on a pu voir dans le passé ».
Un autre intervenant : « ces gens qui hurlent et qui font peur ».
JPW : ce n’est pas qu’ils soient dangereux ou mal informés [que ces gens scandent CNN suce]. C’est tout simplement parce que, véritablement, vous êtes des putains de suceurs !
Avez-vous conscience de ce que vous avez fait ? Vous avez ni plus ni moins mis le quatrième pouvoir quasiment par terre. Vous devriez avoir une putain de honte de vous-mêmes. Et c’est la raison pour laquelle 94 % du peuple américain ne vous font plus confiance [NdT : 68 % selon cet article qui date de septembre 2016]. Quand allez-vous enfin faire entrer cela dans vos têtes dures ? Vous mentez, vous gribouillez, (vous vous avilissez vous-mêmes?).
Chers médias dominants,
Vous avez trahi votre profession, vous avez immolé un principe sacré, vous avez poignardé le peuple américain dans le dos.
Ayez la bonté de nous foutre la paix et laissez-nous faire le travail à votre place !

Traduction exclusive de l’anglais par Denis pour Résistance républicaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire