jeudi 15 septembre 2016

Une revue scientifique de haut niveau conclut que le 9/11 était …. une démolition contrôlée !


https://resistanceauthentique.net

Ce qui est considéré comme la plus grande « théorie du complot » depuis l’assassinat de JFK , à savoir que le 911 était un inside job et que l’effondrement des tours jumelles était une démolition contrôlée, est désormais prouvée par une étude scientifique de trés haut niveau .

Et c’est pareil pour maintes pseudo théories du complots (quasiment tout ce qui porte ce label) qui ont explosé en plein vol, on en a rapporté ici pas mal . 

En somme, le label « théorie du complot » créé en 1967 par la CIA pour discréditer les vérités gênantes, vient de s’effondrer définitivement !

Pire, ou mieux : il est maintenant prouvé scientifiquement qu’une théorie du complot est un gage de vérité !

Qui dit mieux ??? …

Est ce que vous avez lu cette news dans un média grand public ???

Est ce que vous l’avez Vu à la télé ?

Non ?

Hé bien Expliquez moi simplement …. POURQUOI ?!

Pourtant c’est énormissime ! Z



  15 ans après les attentats du 11 septembre, European Scientific Journal, une publication de European Scientific Institute, a publié un article intitulé « 15 ans plus tard : sur la physique des effondrements des grandes tours », dans lequel ils analysent l’effondrement de trois bâtiments du World Trade Center. Les résultats de leurs conclusions continuent d’indiquer que les tours du World Trade Center ont été détruites par démolition contrôlée, et le fait que ce sujet controversé a été couvert par une publication qui bénéficie d’un comité de rédaction des universités réputées et d’autres à travers le monde (en dépit de l’avertissement de l’article), peut être considéré comme une autre petite victoire pour le mouvement de la vérité sur le 9/11.


L’étude a été écrite en collaboration par Steven Jones, de l’université Brigham Young (maintenant à la retraite), Robert Korol de l’université McMaster, un ingénieur en conception mécanique dans l’industrie aérospatiale, Anthony Szamboti et Ted Walter de Architects & Engineers for 9/11 Truth. L’étude hautement sourcée décompose les preuves scientifiques tout en révélant les écarts dans le rapport officiel du NIST, et nous proposons à nos lecteurs (surtout les sceptiques) de le lire dans son intégralité.

L’un des témoignages les plus importants sur l’effondrement des tours du World Trade qui a été porté à l’attention de l’étude provient du plus haut ingénieur des tours, John Skilling. Ce n’est apparemment pas assez pour les sceptiques de prendre au sérieux les conclusions de milliers d’architectes et d’ingénieurs, mais un sceptique devrait au moins prendre en considération l’expertise de l’un des hommes qui a construit les tours du WTC.

Chaque type de catastrophe qui peut arriver à un immeuble de grande hauteur doit être pris en considération au cours des processus de conception et de construction, y compris l’impact d’un avion. Selon un rapport de 1993 de The Seattle Times, les tours ont été analysées il y a des années, après qu’une préoccupation a été soulevée sur le cas où un avion frapperait l’Empire State Building. Il a été conclu à l’époque que les tours pourraient résister à l’impact d’un Boeing 707.

Dans une déclaration faite à The Seattle Times par Skilling :

« Nous avons examiné toutes les choses possibles qui pourraient arriver aux bâtiments, même dans la mesure d’un avion frappant le côté, mais ces jours les gens pensent beaucoup aux terroristes. » Il poursuit : « Notre analyse a révélé que le plus gros problème serait le fait que tout le carburant (de l’avion) s’est déversé dans le bâtiment. Il y aurait eu un feu épouvantable. Beaucoup de gens auraient été tués. La structure du bâtiment serait toujours là. Cependant, je ne dis pas que des explosifs correctement appliqués de cette ampleur ne pouvaient pas faire une énorme quantité de dégâts. Je suppose que si vous prenez le meilleur expert dans ce type de travail en lui ordonnant de détruire les tours jumelles, je serais prêt à parier qu’il pourrait le faire. »
Comme indiqué dans l’étude : « En d’autres termes, Skilling croyait que le seul mécanisme qui pourrait faire tomber les tours jumelles était une démolition contrôlée. » Il convient de souligner également qu’un immeuble de grande hauteur à charpente d’acier ne s’est jamais complètement effondré à cause d’un feu. Et pourtant, le 11 septembre 2001, trois bâtiments se sont effondrés soi-disant de cette manière, dont l’un n’a même pas été touché par un avion.

C’est sur ce dernier point que les auteurs ont conclu leur étude. Ils déclarent :

« Il convient de répéter que les incendies n’ont jamais causé l’effondrement total d’un gratte-ciel à charpente d’acier avant ou depuis le 9/11. Avons-nous assister à un événement sans précédent à trois reprises le 11 septembre 2001 ? Les rapports du NIST, qui ont tenté de soutenir cette conclusion peu probable, ne parviennent pas à convaincre un nombre croissant d’architectes, d’ingénieurs et de scientifiques. »

Source : https://resistanceauthentique.net 

4 commentaires:

  1. Anonyme16.9.16

    Juste pour mettre les choses simplement. Cet article est une fausse rumeur. Une simple petite vérification sur le site du European scientific journal nous montre un communiqué qui dément la rumeur de publication de cet article. Voisi le communiqué que l'on peut voir sur le site du European scientific journal:

    To Whom it May Concern:

    Regarding the recent developments on social media, we would like to inform the public that neither the European Scientific Journal, ESJ, nor the European Scientific Institute, ESI have published content on 9/11 attacks.

    Sincerely,

    European Scientific Journal, ESJ 14.09.2016

    Editorial Office

    ...

    Effectivement, si un tel article avait bel et bien existé, c'aurait été super, mais si tel n'Est pas le cas, il faut faire mea culpa et ne pas s'accrocher à cette fausse piste. La vérité sortira un jour, mais cette fois-ci ne semble pas être la bonne.

    Il faut toujours vérifier nos soucres, alors je vous invite à aller vérifier directement sur le site du European scientific journal pour constater qu'aucun article prouvant le 9/11 ne s'y trouve, seulement ce communiqué qui dément l'existence d'u tel article.

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme16.9.16

      Comme dit le proverbe " il n'y a pas de fumée sans feu "
      Aulieu de croire une agence se faisant payer par le gouvernement Américain pour contredire toute rumeur sur cette attentat , on ferait mieux d'y réfléchir à deux fois , car ce reportage semble cohérent surtout dans l'explication sur l'existence d'avions au moment des crashs .

      Supprimer
  2. Anonyme17.9.16

    C'est "europhysicsnews" la source ici et ils précisent au début que cette publication diffère des habituels autres.

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme21.9.16

    effectivement c'est sur europhysicsnews

    RépondreSupprimer