mardi 6 septembre 2016

Un textile révolutionnaire pourrait remplacer l'air conditionné


Des chercheurs de l’université de Stanford (États-Unis) ont mis au point un textile à partir d'un film polyéthylène qui est capable de refroidir le corps avec une efficacité inédite. Selon eux, ce matériau pourrait servir à créer des vêtements grâce auxquels nous pourrions supporter la chaleur sans recourir à un ventilateur, voire à l’air conditionné.

Grâce à un matériau innovant, des chercheurs de l'université Stanford ont réussi à créer un tissu capable de refroidir le corps en dissipant son rayonnement thermique. Un premier pas vers des vêtements ultra-performants qui pourraient, sinon remplacer, du moins limiter l'usage de systèmes d'air conditionné.





Enfiler un vêtement pour ne pas avoir chaud en plein été ? L’idée paraît curieuse de prime abord. Pourtant, c’est bien ce que nous promet une équipe de l’université de Stanford (États-Unis) qui travaille sur un matériau étonnant capable de refroidir le corps de plusieurs degrés Fahrenheit. Son efficacité a été comparée à celle d’un tissu en coton. Selon les tests effectués, la différence de chaleur ressentie entre un vêtement fait à partir de cette matière plastique et un vêtement en coton d’une épaisseur équivalente avoisinerait 1,5 degré Celsius. Les chercheurs de Stanford estiment même que ce nouveau type de tissu pourrait permettre aux personnes vivant sous des climats chauds de se passer d’air conditionné, ou tout au moins de l'utiliser seulement en cas de températures très élevées.

« Si vous parvenez à refroidir la personne plutôt que les bâtiments dans lesquels elle vit ou travaille, alors cela économisera de l’énergie », explique Yi Cui, professeur en science des matériaux et des photons qui travaille sur ce projet. Cette innovation, qui a fait l’objet d’une publication dans la revue Science, repose sur une association entre la nanotechnologie, la photonique et la chimie.

Le matériau dont il est question a deux propriétés essentielles qui lui confèrent sa capacité de refroidissement. Il favorise l’évaporation de la transpiration, ce que font déjà les tissus classiques, mais son secret réside dans sa capacité à dissiper la chaleur émise par notre corps. C’est ainsi que nous pouvons nous réchauffer l’hiver, en nous enveloppant dans une couverture ou en portant un vêtement qui va piéger ce rayonnement thermique (aussi appelé rayonnement infrarouge). A contrario, lorsque la température augmente, cette chaleur devient désagréable.




Le matériau développé par les chercheurs de Stanford est basé sur un film polyéthylène utilisé dans la fabrication des batteries. Il a été traité chimiquement pour favoriser l'évacuation de la transpiration et du rayonnement infrarouge. © Stanford university

Un film polyéthylène respirant

Pour fabriquer leur textile, les scientifiques de Stanford ont eu recours au polyéthylène qui est employé dans la fabrication des batteries. Celui-ci offre le double avantage d’être opaque à la lumière visible tout en laissant filtrer le rayonnement infrarouge. Ce polyéthylène a reçu un traitement chimique afin de favoriser l’évaporation des molécules de vapeur d’eau à travers les nanopores du film plastique. On obtient donc un matériau « respirant ».

Pour se rapprocher le plus possible de la solidité et l’épaisseur d’un tissu classique, les chercheurs ont eu l’idée d’intercaler du coton entre deux films polyéthylène. Toutefois, Futura-Sciences a pu confirmer auprès de Po-Chun Hsu, l'un des membres de l'équipe, que le matériau n'a pas encore été testé sur la peau humaine. Par ailleurs, il n'existe pour le moment aucun prototype de vêtement complet basé sur cette innovation.

Les travaux vont se poursuivre afin, notamment, de pouvoir décliner les teintes, les textures et d'autres caractéristiques susceptibles de s'approcher au plus près d'un textile classique. Notre interlocuteur nous a indiqué qu'aucun projet commercial n'était à l'ordre du jour pour le moment. Il faudra patienter encore avant de pouvoir couper la climatisation !

Source : http://www.futura-sciences.com

1 commentaire:

  1. Anonyme8.9.16

    on aura tout vu, par contre quand ils cesseront de nous cuire en nous balançant comme en ce moment dans le sud de la france de l'aluminium à tout va, pour faire croire à un réchauffement climatique soutenus par les fous de la Cop21 qui sont en train de nous concocter la vente de climat artificiel à tous les pays dans le monde et de faire payer l'addition qui risque d'être très lourde à tous les peuples, là çà va chauffer pour de bon... la canicule est provoquée pour imposer à tous les pays le passage obligé par la signature de tous les présidents à la manipulation totale du climat, pluie chimique, faux nuages, soleil écrasant non naturel, vents violents, ils nous ont tout pris, il ne manquait plus que çà...
    le réchauffement climatique est créé par ces fous et ce ne sont pas les peuples les responsables mais bel et bien l'armée de l'OTAN et tout ceux qui collaborent avec eux
    heureusement qu'il y a dans ce bas monde encore quelques hommes, je pense à Dane Wigington et son site geoingeneeringwatch.org qui a déposé une plainte pour empoisonnement volontaire au tribunal, plainte qui est recevable, affaire à suivre

    RépondreSupprimer