mardi 20 septembre 2016

L’ex-chef du Sénat haïtien accuse Clinton de corruption, subtilisant des milliards


Le président haïtien a rappelé une tentative par la Maison Blanche de Bill Clinton de le corrompre en soutenant un changement de régime en Haïti, explique que la Fondation Clinton a volé les «milliards» du pays.





Le vendredi, l’ancien président du Sénat d’Haïti, Bernard Sansaricq a expliqué à une foule de partisans de Donald Trump que Bill Clinton avait tenté de le corrompre, afin d’obtenir de l’homme politique de soutenir avec la Maison Blanche ce qui concernait l’invasion militaire du pays insulaire de 1994.

Sansaricq a détaillé qu’il a parlé en confidence avec Clinton et l’ancien gouverneur du Nouveau-Mexique Bill Richardson que la Maison Blanche avait envoyé dans l’espoir d’ »apaiser » l’homme politique haïtien de soutenir contre le régime militaire de la nation. L’ancien législateur haïtien demanda à Richardson de « prendre le message retour au président Clinton » de ne pas envahir le Haïti, de peur que cela pourrait déstabiliser le pays.

Une semaine plus tard, l’ambassade américaine aurait envoyé un message anonyme retour à Sansaricq, selon son témoignage lors de l’événement pour supporter Trump, disant que si l’homme politique soutenait avec la Maison Blanche les plans pour envahir, alors il deviendrait « l’homme le plus riche en Haïti. »

Sansaricq, qui plus tard a immigré aux États-Unis et est maintenant un citoyen américain, a déclaré qu’il a refusé l’offre de Clinton parce qu’il « aimait son pays. » L’ancien législateur haïtien est allé à une course infructueuse pour le Congrès des États-Unis en Floride en 2012 sur le ticket républicain.
Non seulement l’ancien président du Sénat d’Haïti suggère que Bill Clinton a tenté de le corrompre en 2012, mais il a également dit que la Fondation Clinton a retenu les «milliards de dollars» en dons en provenance d’Haïti.

Il est impossible de déterminer si ces allégations sont vraies, parce que la Fondation Clinton n’a jamais subi une vérification indépendante de leurs finances, de telle sorte qu’il puisse être déterminé que la totalité du produit déclaré comme don et transféré à divers organismes de bienfaisance représente un compte rendu complet des recettes.

La Fondation Clinton a souvent fait face à des allégations de malversation pour leur travail en 2010, au cours duquel Hillary Clinton a servi comme secrétaire d’Etat, après avoir rapporté l’augmentation de 30 millions $ pour des projets de secours en Haïti, que de nombreux habitants disent qu’ils ne se sont jamais pleinement matérialisés, tandis que d’autres soulignent les hôtels de luxe qui auraient été construits avec des fonds de secours, afin de bénéficier de la mise en place de la décision du pays.

Le Daily Caller rapporte que la Fondation Clinton et Bill Clinton n’a pas répondu aux graves allégations imposées par l’homme politique haïtien.

On parle d’un détournement de fond d’un milliard de dollars voir la vidéo ci -dessous




Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE
Source : Sputniknews vu sur  https://mirastnews.net



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire