samedi 9 juillet 2016

Le suicide d’Hitler, a-t-il une suite qui se continue en Argentine?


Le dirigeant nazi Adolf Hitler s’est suicidé dans son bunker berlinois fin avril 1945. Cette version reconnue n’est cependant pas partagée par tous les historiens. Et si le dirigeant de l’Allemagne de l’époque avait réussi à fuir en Amérique du Sud?

Le mystère du suicide d'Hitler est au centre de l'attention de ceux qui estiment qu'il n'a pas trouvé la mort à Berlin, mais aurait réussi à fuir à des milliers de kilomètres de cette ville. L'historien Abel Basti analyse toutes ces questions dans son livre "L'exile d'Hitler" (El exilio de Hitler) dont la nouvelle édition a récemment vu le jour en Argentine.


En 1945, Hitler aurait pu fuir de l'Allemagne en Argentine où il aurait ensuite vécu pendant 10 ans avant de fuir encore une fois vers le Paraguay, après la révolution ayant mis fin au régime de Juan Domingo Peron, raconte M.Basti dans un entretien accordé à Sputnik.


Le choix du Paraguay aurait pu être expliqué par le fait que beaucoup d'autres nazis s'étaient installés dans ce pays. Hitler aurait pu habiter là avec la bienveillance du dictateur Alfredo Stroessner qui était d'origine allemande, souligne l'historien.

Dans son livre, M.Basti citent des témoignages de personnes qui étaient en contact avec M.Stroessner et qui auraient pu confirmer la présence d'Hitler et d'autres dirigeants nazis au Paraguay. L'historien estime qu'Hitler est mort le 3 février 1971 dans ce pays.


Certaines riches familles auraient pu organiser les funérailles d'Hitler. Ce dernier aurait été enterré dans un bunker souterrain au-dessus duquel se trouve actuellement un hôtel. Il s'agit donc d'une fin qui se distingue considérablement de l'histoire professée par la très grande majorité des historiens.
Et qui donc aurait été retrouvé dans le bunker berlinois par l'Armée de l'Union soviétique? Un double aurait pu être placé là à la place d'Hitler et lui aurait fui via un tunnel secret à l'aéroport Tempelhof où un hélicoptère l'attendait. L'itinéraire aurait été ensuite le suivant: un avion pour l'Espagne, puis les îles Canaries, et finalement un sous-marin en direction de l'Argentine.

Source : https://fr.sputniknews.com

1 commentaire:

  1. Bonjour, ma maman qui a vécu les 2 guerres et dans le nord de la France c'était terrible, m'a toujours dit en étant enfant que ce n'était pas sur ce suicide, en tout cas, elle n'y croyait pas et comme elle avait du magnétisme comme moi, je suis de son coté !
    Beaucoup de ces nazis sont partis à l'étranger, en Amérique du sud, le plus souvent,où ils passent des jours tranquilles, mais le jugement du monde divin les attends, soyez en sur !

    RépondreSupprimer