mercredi 11 mai 2016

Satan 2, le missile nucléaire russe capable de détruire un pays de la taille de la France


Le nouveau missile russe aura une capacité de 10.000 kilomètres, le mettant en capacité de frapper des villes européennes ou des villes de la côte ouest américaine. Entrée en service prévue pour 2020.

Le gouvernement de Vladimir Poutine s’apprête à tester un missile nucléaire si puissant qu’il pourrait à lui seul raser un pays de la taille de la France en quelques secondes.

Le missile nucléaire «Satan 2»  sera le plus puissant jamais conçu, et aucune technologie de défense antimissile n’est en mesure de l’arrêter. Outre sa puissance, il est équipé d’une technologie furtive pour tromper les systèmes radars ennemis. Son nom officiel est «RS-28 Sarmat». Fabriqué pour remplacer les vieillissants missiles «R-36M»qui étaient surnommés «Satan» par les experts de l’OTAN. C’est donc tout naturellement que son successeur a récupéré le surnom de Satan 2. 

Douze têtes nucléaires

Le missile aura une capacité d’action de 10.000 kilomètres, mettant des villes européennes comme Londres ou Paris, mais aussi des villes de la côte ouest américaine, dans sa ligne de mire. Par ailleurs, le missile pourrait contenir jusqu’à douze têtes nucléaires, lui donnant la capacité de détruire en quelques secondes un territoire «de la taille du Texas ou de la France» selon les informations de la télévision russe. 


La Russie a déclaré souhaiter tester son missile dès cet été, afin qu’ils puissent entrer en service en 2020.

5 commentaires:

  1. Les Russes ne perdraient pas leur temps à développer ce genre d'armes si les États Unis cessaient de les menacer. Il est facile de s'en convaincre en regardant une mappemonde situant les bases Américaines dans le monde.

    RépondreSupprimer
  2. Les Russes ne perdraient pas leur temps à développer ce genre d'armes si les États-Unis cessaient de les menacer. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder une mappemonde répertoriant les bases militaires américaines dans le monde.

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme12.5.16

    attendez, donnez nous l'arme à énergie dirigée et on ne va pas se tromper de cible, direct dans les bunkers à Pine Gap, sous l'aéroport de Denvers, Zone 51, au Mexique dans les bases US etc.

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme12.5.16

    Ny Londres romes c est déjà 60 pour cent d éliminer

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme13.5.16

    Si tout les pays de L'Europe concernés, abandonnaient le modèle néfaste de cette union euro-américaine et se joignaient avec la Russie,l'Amérique changerait de comportement,s'occuperait peutètre un peux mieux de son peuple.Abandonnerait des bases militaires qui lui coutent trés cher .Elle pourrait travailler à de meilleurs rapports avec les autres pays,en retirerait une plus grande richesse et respect pour son honneur et sa sécurité .Ca remonterait sans doute le dollar.Mais ça mettrait les faux-cons de la maison blanche au chomage ,eu pardon,les vrais cons de la maison noire !!!! lol...Il suffit juste que les couillons qui leur servent d'esclave-guerriers,se réveillent et aient envie de MIEUX VIVRE... Et la Russie s'occuperait differament. Mais je dois réver !!!!!

    RépondreSupprimer