jeudi 19 mai 2016

Le milliardaire George Soros remplace ses actions par de l’or


Le milliardaire George Soros se prépare à une période sombre en se débarrassant de plus d’un tiers de ses actions pour investir dans l’or. Une source gouvernementale a déclaré lundi que la valeur des parts détenues par le Soros Fund Management a chuté de 37% fin mars, soit une baisse de 3,5 milliards de dollars.

 Soros a acquis 1,05 millions de parts du SPDR Gold Trust et a pris, fin mars, une participation pour 264 millions de dollars dans le plus gros producteur d’or, Barrick Gold Corp. Avec 1,7% de Barrick, ceci en fait la principale ligne américaine de son fonds.

Pour Soros, l’atterrissage douloureux de l’économie asiatique est quasi-inévitable

Soros, qui a construit une fortune de 24 milliards de dollars dans des investissements sûrs, s’inquiète de l’instabilité financière de la Chine et compare son endettement à celui des Etats-Unis en 2007-2008 à la veille de la crise financière mondiale. En janvier, il affirmait qu’un atterrissage asiatique douloureux était « quasiment inévitable », ajoutant qu’un tel décrochage allait faire empirer les pressions déflationnistes, faire chuter les actions et accroître les rentes sur l’Etat américain.

L’investisseur milliardaire Stan Druckenmiller, précédent chef stratégique de Soros, se rue lui aussi sur l’or. Il n’a pas hésité début mai à faire l’éloge du métal jaune tout en critiquant « la notion absurde des taux d’intérêts négatifs » expérimentée par les banques centrales.

L’or connaît sa plus forte progression trimestrielle depuis 1986, selon Bloomberg (16 % dans les trois premiers mois de 2016). Les actions de Barrick Gold Corp., situé à Toronto, ont plus que doublé cette année du fait des efforts de l’exploitant minier pour baisser ses coûts et réduire sa dette. Barrick enregistre une hausse de 39 % depuis le 31 mars.

L’or, valeur-refuge en situation de crise ; George Soros fait d’une pierre deux coups…

Pour l’économiste Natalya Volchkova : « L’or est toujours un refuge dans les périodes où les risques pour les investisseurs augmentent. Soros fait d’une pierre deux coups. Il investit dans l’or au moment où il est meilleur marché afin de pouvoir tirer profit de sa revente plus tard. Et en même temps, il quitte le dollar plus volatile pour une valeur plus stable. »


De nombreux partisans du métal jaune aux Etats-Unis souhaitent un retour à un dollar dont la valeur reposerait sur l’or. Parmi eux figure Ted Cruz, ex-candidat à la présidentielle, pour qui la Réserve Fédérale  « devrait cesser d’essayer d’arroser notre économie et se focaliser simplement sur un argent sain et une stabilité monétaire, idéalement liée à l’or. »

1 commentaire:

  1. Anonyme20.5.16

    le déchet Reptilien est encore là ? Allo les Reptiliens, venez chercher un de vos dégénérés cloné, montrez vous, vous ne serez pas pire physiquement que toutes les marionnettes que vous avez mis en place depuis des siècles et des millénaires, tout çà bon pour le rebut !
    Par contre il va falloir nous rendre tout l'or que vous nous avez piqué, cela va faire des tonnes et des tonnes...

    RépondreSupprimer