lundi 30 mai 2016

Climat: le grand bluff des multinationales


VIDÉO ICI

Cash Investigation révèle les dessous d'un étrange marché, celui des «quotas carbone». Créé par l'Union européenne il y a dix ans, il était censé inciter les industries lourdes à réduire leurs émissions de CO2, ce gaz qui dérègle le climat. Mais ce système est aujourd'hui dévoyé au profit des plus gros émetteurs de CO2, pour lesquels polluer peut même s'avérer rentable. Total n'hésite pas à investir des milliards de dollars au Canada pour exploiter le pétrole le plus sale de la terre. Dans la région de Melbourne en Australie, Engie, qui cultive son image d'entreprise verte, exploite toujours l'une des plus vieilles centrales du monde. En février 2014, elle a provoqué un incendie qui a duré 45 jours, asphyxiant toute la région. Elise Lucet reçoit responsables politiques, experts et grands patrons.

Vidéo à voir sur http://lemediatv.blogspot.fr

1 commentaire:

  1. Anonyme2.6.16

    nous aurions pu avoir les énergies libres gratuites depuis plus de 60 ans et éviter ainsi toutes ces pollutions, les responsables vont payer, les pollueurs par les chemtrails sont ceux qui ont entraîné le réchauffement climatique et les inondations qui ravagent tous les pays, les sécheresses, les tsunamis, les tremblements de terre avec l'utilisation des antennes HAARP (voir la carte des installations HAARP dans le monde) nous sommes quadrillés et parqués comme des animaux

    RépondreSupprimer