vendredi 27 mai 2016

95 % des 220 milliards « d’aides » à la Grèce a servi à renflouer les banques


C’est un rapport allemand, de l’école European School of Management and Technology de Berlin (ESMT), qui l’affirme : des 220 milliards d’euros du plan d’aide à la Grèce, 210 milliards ont servi à renflouer les banques du pays. Article d’ekathimerini.com, publié le 4 mai 2016 :

« Environ 95 % des 220 milliards d’euros versés à la Grèce depuis le début de la crise financière sous forme de prêts dans le cadre du mécanisme de renflouement ont servi à renflouer les banques européennes. Ce qui signifie qu’environ 210 milliards d’euros ont atterri sur les comptes du secteur bancaire européen tandis que seulement 5 % ont garni les caisses de l’État, d’après une étude de l’European School of Management and Technology (ESMT) de Berlin.

« L’Europe et le FMI ont, durant ces dernières années, sauvé les banques et d’autres créditeurs privés, » conclut le rapport, publié hier dans le journal allemand Handelsblatt. Le directeur de l’ESMT, Jorg Rocholl, a déclaré au journal financier allemand que « les plans de sauvetage ont principalement sauvé les banques européennes ».

L’étude de cette école de commerce a déterminé que 86,9 milliards d’euros ont été utilisés pour rembourser d’anciennes dettes, 52,3 milliards pour le paiement des intérêts et 37,3 milliards pour la recapitalisation des banques grecques.

Les économistes qui ont participé à l’étude ont analysé de façon séparée chaque crédit afin d’établir la destination de l’argent. Ils ont conclu que seulement 9,7 milliards d’euros, soit moins de 5 %, ont contribué au budget grec au profit du peuple.


« Tout le monde le soupçonnait, mais peu de gens le savaient. C’est maintenant confirmé par cette étude : pendant 6 ans, l’Europe a tenté en vain de mettre un terme à la crise grecque via des prêts tout en exigeant des mesures et des réformes toujours plus dures. Les causes de l’échec se trouvaient manifestement moins du côté du gouvernement grec que de la planification des plans de sauvetage, » conclut le quotidien allemand.

4 commentaires:

  1. Selon l’étude réalisée par David Macdonald, économiste principal du CCPA, l’aide accordée aux banques canadiennes a atteint 114 milliards de dollars à son point culminant – soit 3 400 $ par homme, femme et enfant au Canada. 2008 https://www.policyalternatives.ca/newsroom/news-releases/d%C3%A9voilement-du-sauvetage-secret-des-banques-du-canada La chute du baril de pétrole menace les banques canadiennes En prenant en compte les secteurs dépendant directement de l’industrie pétrolière, l’exposition des grandes banques canadiennes s’élève à 123 milliards $, soit 17% des prêts commerciaux. http://www.journaldemontreal.com/2016/02/01/la-chute-du-baril-de-petrole-menace-les-banques-canadiennes-1
    je crois aussi que si on redonnait sa vrai nature a notre banque du Canada (prêt sans intérêt au gouvernement, au lieu de prêt avec intérêts qui vont aux banques mondiales) on pourrait donner l'éducation gratuite avec l'intérêt sauvé sur la dette. (il y a des procédures en cours pour faire obéir la banque

    http://www.lejournalinternational.fr/Rocco-Galatti-contre-la-Banque-du-Canada-une-poursuite-judiciaire-historique_a3208.html
    http://www.cbc.ca/player/play/2666703251
    http://decisions.fca-caf.gc.ca/fca-caf/decisions/en/item/100762/index.do
    David contre 500 x Goliath

    RépondreSupprimer
  2. « La faillite d’un pays ne peut exister ailleurs que dans la tête des
    financiers.Une fois la monnaie réduite à néant, c’est tout ce qui reste qui fait
    la valeur d’un pays. »

    ” Le système bancaire moderne fabrique de l’ argent à partir de rien. Ce
    procéssus est peut – être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais
    inventé. La banque fut conçue dans l’ iniquité et est née dans le pêché. Les
    banquiers possèdent la Terre. Prenez la leur, mais laissez – leur le pouvoir
    de créer l’ argent et, en un tour de mains, ils créeront assez d’ argent pour
    la racheter. Ôtez – leur ce pouvoir, et toutes les grandes Fortunes comme la
    mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions alors un monde
    meilleur et plus heureux. Mais, si vous voulez continuer à être les esclaves
    des banques et à payer le prix de votre propre esclavage laissez donc les
    banquiers continuer à créer l’ argent et à contrôler les crédits.”


    SIR JOSIAH STAMPS, directeur de la banque d’ Angleterre 1928 – 1941
    , réputé 2 ème Fortune d’ Angleterre à cette époque.

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme28.5.16

    et qu'est-ce qu'en dit l'ancien ministre Varoufakis ?

    RépondreSupprimer
  4. https://www.youtube.com/watch?v=9Rr-W5zefRk#t=13 Mise en ligne le 25 juil. 2011
    Les États-Unis, le Canada, la France et les autres pays d'occident se sont fait usurper le droit de créer leur propre monnaie par un cartel international de banquier privé. Ce cartel peut créer de l'argent à partir de rien bref du vent tout en nous demandant de repayer les intérêts. Une des solutions de la crise actuelle serait de reprendre le contrôle de nos monnaies respectives nous évitant ainsi d'être esclaves d'une dette toute notre vie et ainsi voir notre qualité de vie disparaitre.

    RépondreSupprimer