mercredi 13 avril 2016

Monsanto : des profits qui dégringolent ! Une révolution ?


Le plongeon est spectaculaire. Et s'il s'explique en partie par des raisons conjoncturelles, il est surtout l'illustration que notre monde change enfin !
Monsanto étant probablement l’une des multinationales les plus haïes de la planète, voici une nouvelle qui devrait en réjouir quelque-uns : le géant des biotechnologies agricoles vient d’annoncer une chute record de ses profits (25%) ! 

Une information spectaculaire et inattendue qui sous-entend une autre nouvelle bien plus importante encore : les agriculteurs, comme les consommateurs, semblent enfin se détourner de tout ce qui touche aux OGM, aux pesticides et aux herbicides ! Détails et explications.
La firme vient d’annoncer que ses profits avaient plongé de 25% au deuxième trimestre de 2015. Une dégringolade spectaculaire causée principalement par le tassement de la demande en OGM mais aussi par le désamour du grand public vis-à-vis du célèbre Roundup, produit phare de Monsanto.

Pour expliquer sa contre-performance, Monsanto évoque une conjoncture défavorable à l’agriculture. Et on ne peut pas lui donner entièrement tort (la hausse du dollar et l’instabilité du marché lui ont par exemple été clairement défavorables). Mais d’autres raisons, plus profondes celles-là, ne peuvent être occultées :
  • La demande en alimentation biologique ne cesse de croître et rien n’annonce un essoufflement de cette tendance.
  • La société prend conscience de des ravages des pesticides et des herbicides sur notre santé et sur notre environnement.
  • De plus en plus d’agriculteurs se tournent vers des semences non génétiquement modifiées.
  • L’image de marque de Monsanto est au plus bas.

Signe concret de cette profonde mutation qui ressemble de plus en plus à une prise de conscience : les ventes de l’herbicide Roundup ont fondu de 34% au quatrième trimestre 2015 ! Et, a priori, elles ne sont pas près de rebondir : en France, ce produit sera définitivement banni des jardineries dès 2019.
Du coup, la firme redimensionne déjà sa voilure : selon Reuters, 2 600 postes vont être supprimés dans le monde, soit 16% des effectifs totaux.

Alors, certes, la fin de Monsanto n’est certainement pas pour demain : même en chutant de 25%, les profits de la multinationale se comptent toujours en milliards de dollars. Mais la tendance, elle, semble irréversible : nous sommes de moins en moins nombreux à vouloir avaler des produits génétiquement modifiés et/ou aspergés de produits chimiques type pesticides et herbicides. Et ça, c’est une très grande nouvelle ! 

Nos politiques ne veulent pas interdire les produits suspects qu’on retrouve dans notre alimentation ? Peu importe ! Dans le monde d’aujourd’hui, ceux qui font la loi, c’est nous, les citoyens/consommateurs : arrêtons d’acheter et les firmes arrêteront de produire !

Source : http://positivr.fr

1 commentaire:

  1. Anonyme13.4.16

    La banane n'est plus la même. La première fois j'ai gouté à cette nouvelle ( elle est très blanche quand on enlève sa peau alors que la vraie est de couleur jaune pâle avec des petits points noirs à l'intérieur) j'ai eu mal au ventre et depuis je n en mange plus. il reste quelques plans de vrais bananes sur l'ile ou je vis mais c'est rare sur le marché.

    RépondreSupprimer