mardi 19 avril 2016

EDF "au bord de la faillite": les syndicats de l'énergie alertent Hollande


Paris - Les syndicats de l'énergie alertent mercredi le président François Hollande sur la situation d'EDF, "au bord de la faillite", à la veille d'une rencontre de l'intersyndicale avec le ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

Dans une lettre ouverte au président, qu'elles disent souhaiter rencontrer, les fédérations CGT, CFDT, CFE-CGC et FO de l'énergie, auxquelles s'associent les syndicats européens IndustriALL et EPSU, regrettent que leurs nombreuses alertes passées soient restées "sans réponse de sa part".  
Elles imputent la situation critique du géant électrique français à "l'échec total de la politique énergétique européenne", approuvée par le gouvernement français. 

"Il n'est pas concevable que le consommateur français, qui devait être le premier bénéficiaire des choix de politique énergétique, se trouve dans la situation paradoxale d'un service public devenant plus cher et beaucoup moins efficace. Pire encore, qu'en cette période du 70ème anniversaire de la nationalisation, un des fleurons industriels français d'après-guerre, EDF, se trouve au bord de la faillite", déclarent-elles. 

Les fédérations se disent notamment très préoccupées par "la mise en demeure" de la Commission européenne pour l'ouverture des concessions hydrauliques à la concurrence. Elles exigent "un moratoire pour ne pas tomber dans le travers d'un processus précipité, bâclé et empreint de compromis néfastes".  

Elles dénoncent aussi le projet de "construction de deux EPR en Grande-Bretagne", estimant que "la priorité doit être de consacrer les moyens humains et financiers d'EDF au grand carénage (prolongation du parc nucléaire historique), à la mise au point d'un EPR optimisé (...), aux investissements sur les réseaux et à la préservation de l'intégrité du parc de production historique".  

Les syndicats CGT, FO et CFE-CGC ont déjà demandé à plusieurs reprises le report du projet Hinkley Point, un chantier de 18 milliards de livres (environ 23 milliards d'euros), pour lequel EDF devrait prendre début mai une décision finale d'investissement. Ce projet de construction de deux EPR soulève des inquiétudes sur sa faisabilité et son poids sur les finances d'EDF, y compris chez l'électricien. 


Les fédérations exhortent enfin le président de la République à se poser "les vraies questions" pour l'avenir, notamment celle de "l'indépendance énergétique" et du "niveau de défaillance du système électrique français et européen". 

4 commentaires:

  1. Anonyme19.4.16

    en faillite, alors que les tarifs ont encore augmenté, DEHORS LEVY ! ,Président d'EDF, Partenaire de l'armement israélien, où est passé l'argent de tous les clients d'EDF pendant des années réinvesti sans notre consentement aux USA dans des banques privées US ou des affaires louches et qui ont périclité et sont parties, volatilisées dans les paradis fiscaux dans les poches de certains milliardaires ?
    Il faudra rendre des comptes et la note sera salée, LEVY vous allez avoir un nouveau job, vous allez faire partie de la décontamination des centrales nucléaires de France

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme19.4.16

    c'est pour ca quils nous imposent linky un compteur qui coute la peau des fesses et sensé nous rendre malade pour qu'on reagisse pas: ces fous dangereux sont a foutre a vie en taule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme25.4.16

      le LINKY a déjà causé la mort de 500 personnes et de 4000 blessés en France, incendies dans des maisons, pannes des appareils électriques, mais il est temps de les fusiller ces voyous !

      Supprimer
  3. Anonyme19.4.16

    Les factures sont terriblement chère chez EDF. Je suis parti de chez eux il y a quelques mois et j'ai un prix un concurrent moins chère. Taper dans un moteur de recherche : fournisseur de gaz, d’électricité et on peut ensuite tester ( après avoir donner sa ville ) un devis en ligne, bref ya pas photo.

    Comment j'ai pu rester longtemps chez EDF !!!
    En plus c'est du CAC 40, et le directeur est Juif sioniste.

    Sinon pour 2 anonyme, tu as raison le Linky va aussi leur rapporter du pognon à EDF.

    Ségolène Royal et Hollande mériterais qu'on les mettent dans une pièce avec du courant Linky, et croyez moi ils se dépêcherais à abolir cette loi. Il fraudais du Linky à L’Élysée ;-)

    RépondreSupprimer