vendredi 11 mars 2016

Brésil : chaque année, un pingouin ferait 8 000 km pour retrouver l'homme qui l'a sauvé


Dindim, petit pingouin de Magellan sauvé par un pêcheur brésilien, ferait chaque année un long périple pour retrouver celui à qui il doit la vie.
C'est devenu un rendez-vous annuel pour Joao Pereira de Souza, 71 ans, pêcheur à la retraite vivant sur une petite île à côté de Rio de Janeiro.




Chaque année, son petit pingouin revient le voir, car il lui doit la vie : en 2011, Joao l'avait en effet recueilli, nettoyé et nourri, alors qu'il était agonisant et couvert de pétrole. Nourri aux poissons, le petit volatile avait vite repris des forces, développant une reconnaissance et une affection particulière pour son sauveur. 



Devenu adulte, Dindim a subitement disparu, laissant peu d'espoir à Joao de le revoir. Mais quelques mois plus tard, le vieil homme a eu le plaisir et la surprise de voir son petit compagnon pointer le bout de son bec devant chez lui : le pingouin se serait souvenu de sa maison, et serait revenu le saluer ! 
Depuis, selon Joao, Dindim ferait preuve d'une fidélité sans failles, passant huis mois sur douze en compagnie de son ami brésilien. Le reste du temps il nagerait dans les eaux chiliennes pour se reproduire. Selon Joao, le petit pingouin parcourerait plus de 8 000 kilomètres afin de le rejoindre après la période de reproduction.

2 commentaires:

  1. Anonyme11.3.16

    j'adore, quelque fois on ose pas dire ce que nous faisons pour les animaux ou les plantes etc. mais je fais des bisous régulièrement sur tous les boutons de fleurs qui sortent en ce moment sur mes citronniers et orangers qui sont dans des bacs et qui ont été abîmés par les tempêtes de vent du sud et du nord dans le Sud, dûes au projet HAARP et chemtrails et je voudrais dire que pourtant même si les feuilles de ces arbres sont vernissées et costauds elles sont en train de dépérir, merci Le Drian, Hollandouille, Valls et compagnie, vous allez payer dans tous les sens du terme

    RépondreSupprimer