vendredi 19 février 2016

Bientôt la fin du RSA ?


Les départements pourraient arrêter le versement du RSA. Ils affirment que leurs caisses sont vides, suite à la baisse des dotations de l'État.


Pris à la gorge, les départements de France lancent un appel à l'aide. Ils ne peuvent plus financer le revenu de solidarité active (RSA). Ces dernières années, les dotations de l'État n'ont fait que baisser alors que le nombre de bénéficiaires de l'aide ne cesse d'augmenter. La participation des départements a donc explosé, passant d'1,5 à quatre milliards d'euros entre 2012 et 2015.

Départements "en faillite"

Mais les collectivités affirment ne pas avoir cette somme, comme l'explique Dominique Bussereau, président de l'Assemblée des départements. "Si nous ne sommes plus capables d'aider les plus démunis, c'est terrifiant sur le plan social, et ça veut aussi dire que nous allons diminuer les dépenses d'investissement". Le président du Conseil départemental du Nord défend même que les collectivités sont "en faillite", et que "les préfectures nous demandent de ne pas solliciter la mise sous tutelle parce qu'elle signifierait que notre pays est devenu la Grèce".

Une rencontre avec Manuel Valls est prévue pour le 25 février, pour une réponse rapide et claire du gouvernement. Plus d'un million et demi de Français touchent actuellement le RSA.

4 commentaires:

  1. Anonyme20.2.16

    voila l'incompetence,l'irresponsabilité de nos politiques pour des milliers de gens qu'ils ont mis sur la touche de par leur desastreuse politique de gestion de notre pays ; et aujourd'hui ,la chose devient claire ce sont des genocides civiles qu'ils mettent en place ..a ce stade je craints qu'il y ait retournement des masses et pour la vie de ces politiques qui ont du soucis a se faire en consequence.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme20.2.16

      t'inquiete ils auront le RAID et le GIGN pour les defendre

      Supprimer
  2. Anonyme20.2.16

    Il faut mettre en place le Revenu de base Universel Inconditionnel et sa repart comme dans d'autres pays où ils ont venu leur société se transformé.
    Alors Messieurs les politiques on dirait que le changement est inévitable pour vous ou alors......la population n'aura plus de patience.
    Pleins d'Amour à vous tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme20.2.16

      à oui avec les mêmes élites au pouvoir ?

      Supprimer