mercredi 13 janvier 2016

Fracturation hydraulique: des opérations suspendues après un séisme


Une entreprise du secteur de l'énergie a cessé ses opérations dans une région de l'Alberta où sont effectuées des fracturations hydrauliques à la suite du passage du tremblement de terre le plus important depuis au moins un an.

L'Agence de réglementation de l'énergie de l'Alberta a indiqué mardi que Repsol Oil and Gas avait interrompu ses activités en attendant que les autorités approuvent son plan d'atténuation des risques.

La porte-parole de l'agence Carrie Rosa a précisé que le séisme avait atteint une magnitude de 4,8 - ce qui est classé comme une secousse «légère». À ce niveau, la plupart des résidants de la région ressentent le tremblement de terre et ils peuvent voir les objets autour d'eux bouger.

Le séisme, qui est survenu à quelque 35 kilomètres de Fox Creek, n'aurait causé aucune blessure ou dégât.

Mme Rosa a expliqué que l'agence devait savoir ce qui se passait au moment où le séisme a eu lieu. Des enquêteurs ont été déployés sur le site.

Des inquiétudes sur les activités sismiques à Fox Creek ont émergé en décembre 2014, lorsqu'une série de 18 tremblements de terre, d'une magnitude variant entre 2,7 et 3,7, ont secoué la région. En janvier 2015, plusieurs autres secousses allant jusqu'à 4,4 de magnitude ont été enregistrées.

L'agence de réglementation avait réagi en imposant de nouvelles règles pour la région en février.

Les entreprises doivent ainsi considérer les possibilités de tremblements de terre avant de commencer la fracturation. De plus, tout événement sismique d'une magnitude de plus de 4 nécessite l'interruption des opérations et un signalement à l'agence. Dans les cas de séismes de magnitude entre 2 et 4, l'opérateur ne doit pas cesser ses activités, mais il doit tout de même informer l'agence.

La première ministre de l'Alberta Rachel Notley a affirmé qu'elle souhaitait que l'agence accélère son examen de l'activité sismique dans la région.


La base de données de l'agence démontre qu'il y a eu 366 événements sismiques dans cette zone depuis janvier 2015.

1 commentaire:

  1. Anonyme16.1.16

    ca me fait penser a MAUD FONTENOY qui pour elle le gaz- petrole de schiste ,donc la fracturation hydraulique est un bien et que nous en regorgeons; economie oblige;elle soutient la politique d'un ex-aventurier de la politique delinquante ; SARKO ! pour une soi disante ecolo cela nous montre bien que ces pseudos-Zélus sont vraiment dangereux pour la planete ,pour nous meme et pour cette petite pour elle meme surtout; un gros nettoyage du cerveau leur serait salutaire en parlant ecolo !

    RépondreSupprimer