mardi 26 janvier 2016

Des migrants mettent en fuite des policiers suédois


Le Service suédois des migrations avait décidé de déplacer une partie des migrants suite à des actes de violence contre un garçon de dix ans.

Dix policiers, qui sont arrivés dans le centre d'accueil pour réfugiés de "Signalisten" à Stockholm afin d’y mettre de l’ordre ont dû quitter le centre par la sortie de secours sous la pression d’une foule de migrants, rapporte le journal suédois VLT.


L'incident, qui a eu lieu le 20 janvier, a été dissimulé par la police. Ce n’est que plus tard que le rapport de police a été rendu public. Les responsables du Service suédois des migrations avait plus tôt pris la décision de déplacer une partie des migrants après de nombreux actes de violence à l’encontre d’un garçon de dix ans dans le centre d'accueil de réfugiés. Les responsables se sont alors heurtés à la résistance des migrants et ont dû faire appel à la police. 

D'après le rapport, les policiers appelés en renfort ont été accueillis par une foule de réfugiés dans un des couloirs du centre.

"Il y avait de plus en plus de personnes derrière nous… J'étais prêt à me battre pour ma vie. Mais ensuite quelqu'un a lancé qu'il y avait une sortie de secours dans le bâtiment", témoigne un des policiers dans le rapport.


La Suède, un pays de 9,8 millions d'habitants, a accueilli environ 163.000 réfugiés en 2015. Plus de 35.000 d'entre eux sont des adolescents arrivés sans leurs parents et majoritairement originaires d'Afghanistan. Seuls 20% des migrants avaient des papiers. Selon les experts, les jeunes demandeurs d'asile dissimulent leur âge, car il est plus facile aux mineurs d'obtenir un permis de séjour.


Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus d'un million de migrants se sont rendus dans les pays de l'Union Européenne au cours de l'année 2015. Le nombre des migrants a été multiplié par deux par rapport à l'année précédente. 

1 commentaire:

  1. Anonyme1.2.16

    ah ces policiers ne sont pas ceux qui sont sortis du complexe miltaro-industriel les cyborgs qui les remplaceront bientôt patience !

    RépondreSupprimer