vendredi 29 janvier 2016

D’autres mondes Jan Kounen - Chamanisme Ayahuasca


Alors qu'il tourne Blueberry, l'expérience secrète, Jan Kounen rencontre les guérisseurs Shipibo d'Amazonie péruvienne et découvre leur plante sacrée : l'Ayahuasca, la liane des esprits (ou liane des morts).
Extrêmement marqué par cette expérience, il décide de revenir au Pérou afin de tourner un documentaire sur la plante et les rites médicinaux des chamans. Pour cela il filme les autochtones mais va aussi rencontrer des neurologues, philosophes, artistes, chimistes travaillant sur ce sujet. Il interroge notamment Jean Giraud, le dessinateur de Blueberry, Guillermo Arevalo ou Kary Mullis, prix Nobel de chimie 1993.

Plus qu'un documentaire traditionnel, le film se veut une invitation au voyage, une porte entrouverte sur un autre monde ou une autre perception du réel.




Qu'est-ce que l'Ayahuasca ?

L'Ayahuasca est une boisson tribale amazonienne, qui contient des alcaloïdes harmala et de hauts niveaux de DMT, l'hallucinogène le plus connu de l'homme. Elle est utilisée depuis des siècles par les chamans pour entrer en contact avec les esprits, et plus récemment par des voyageurs du monde entier à la recherche d'une expansion de la conscience. Comme la recherche sur les substances hallucinogènes découvre de plus en plus de résultats positifs sur leurs applications thérapeutiques, l'Ayahuasca devient une méthode de plus en plus importante, si ce n'est alternative, de traitement pour de nombreux troubles.

Giovanna Valls, la sœur du Premier Ministre français Manuel Valls, a récemment révélé son livre “Aferrada a la Vida”.

Ce n'est certainement pas la première fois que quelqu'un a soigné une addiction avec l'Ayahuasca, mais c'est la première fois qu'un personnage public important, ou plutôt un membre de la famille d'un Premier Ministre l'a fait. Giovanna Valls, la sœur du Premier Ministre français Manuel Valls, a récemment révélé son livre “Aferrada a la Vida” à la Conférence Globale Ayahuasca à Ibiza. Dans son livre, elle souligne sa bataille contre la dépendance à l'héroïne, qui était extrême même dans le contexte de l’addiction à l'héroïne : elle a été contaminée par le VIH et l'hépatite C mais elle a réussi à la contrôler grâce à une thérapie à l'Ayahuasca. :


4 commentaires:

  1. _667_29.1.16

    en mode ayahuassca lol humour a la 667 allalumieredunouveaumnde

    https://www.youtube.com/watch?v=0gOPvlUmvCk

    RépondreSupprimer
  2. medecine plus que tout d'une efficacité deroutante,et mystique

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme30.1.16

    La lumiere n a pas besoin de subterfuge pour ça, cela reste une merde demoniaque.

    RépondreSupprimer
  4. Avant d’émettre un avis sentencieux en matière de médecine curative autochtone, il serait intéressant de savoir de quoi il s'agit.
    Des éléments de réponses plus approfondis :

    JACQUES MABIT : AYAHUASCA, MEDECINE CURATIVE via ce lien http://samstory.free.fr/?p=94

    RépondreSupprimer