vendredi 22 janvier 2016

BFM VEUT SAVOIR POURQUOI - "LES THÉORIES DU COMPLOT CARTONNENT"


BFMTV : Pourquoi les théories du complot cartonnent?

Les enseignants sont nombreux à s'inquiéter du succès des théories complotistes auprès de leurs élèves (BFM AUSSI!). Si les mythes conspirationnistes ont toujours existé, Internet leur donne une caisse de résonance nouvelle que tout le monde ne sais pas déchiffrer.



BFMTV est allé à la rencontre de lycéens parisiens dans le 19e arrondissement. Leur défiance à l'égard des médias traditionnels est profonde. "Il faut arrêter de cacher, il faudrait diffuser ce qui se passe sur Internet, c'est la réalité quoi", assure Nina. "Les gens qui disent la vérité dans ce monde, ils ne seront pas télévisés", renchérit Sylvain.

Cette adhésion aux théories du complot concerne notamment les attentats de janvier et novembre. Mohammed, par exemple, affirme ne pas croire que les auteurs des attentats sont ceux qui sont présentés par la police et les médias.

"On se demande à qui profite le crime? Quand on voit qu'après les attentats la cote de popularité de Hollande augmente et que les médias se font plein d'argent, on se pose des questions", explique Mohammed, dont les questions sont lourdes de sous-entendus.

Des théories complotistes ont envahi le web après les attentats de janvier ou novembre en France, comme après ceux du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Le crash du vol MH17, les morts de personnes célèbres, les épidémies, le cancer... Sur tout type de sujet, le web propose des théories en contradiction avec un soi-disant discours officiel. Ainsi, Israël ou une supposée élite composée de francs maçons seraient à l'origine des attentats parisiens. De même, aucun avion n'aurait foncé dans les tours jumelles le 11 septembre 2001 à New York, pas plus qu'un homme n'aurait marché sur la Lune. A chaque fois, le succès de ces textes ou vidéos se mesure en centaines de milliers de vues.

La défiance se trouve aussi sur les sites d'informations classiques. Dans les commentaires de ses articles, BFMTV.com est ainsi souvent accusé de cacher ou travestir la réalité.

Le phénomène est loin d'être nouveau selon le sociologue Gérald Bronner, qui cite la Révolution française et le procès des Templiers. Mais pour l'auteur de La Démocratie des crédules, tout s'est accéléré avec l'essor d'Internet. Si auparavant il y avait des "gatekeppers" comme les universitaires ou les journalistes, Internet a permis d'ouvrir complètement les vannes.

De nombreuses théories dès le 7 janvier 2015

Si l'on prend le simple exemple des attentats de janvier, le jour-même de l'attaque de Charlie Hebdo, une vingtaine de théories contredisaient les informations données par les médias. Le 11 janvier, quatre jours après, une centaine de théories étaient déjà disponibles sur la Toile. C'est ce que Gérald Bronner appelle une argumentation en forme de "mille-feuille".

Chacun cherche un détail, les arguments s'accumulent les uns après les autres et "forment des monstres argumentatifs qu'il est quasiment impossible de réfuter". Et peu importe si chaque argument est facilement réfutable, comme la théorie qui s'appuyait sur les rétroviseurs de voitures des frères Kouachi, la rapidité de déplacement de François Hollande ou le port de gilets pare-balles par quelques journalistes.

Aux côtés de certaines théories qui viennent d'internautes sincères à la recherche de réponses, coexistent des professionnels du complot qui ont des théories préformées pour tout événement. Ainsi, Thierry Meyssan écrivait dès le 7 janvier 2015 que les "commanditaires les plus probables [de l'attaque contre Charlie Hebdo] sont à Washington".

"Une vision manichéenne du monde"

Si les jeunes sont les plus touchés c'est en partie parce qu'ils sont ceux qui s'informent le plus sur Internet. Mais les théories du complot séduisent tout type de public. Elles ont l'avantage de fournir des théories clef en main. "Vous avez tout à coup une nouvelle lecture géopolitique du monde basée sur des catégories grossières du bien et du mal, c'est une vision manichéenne du monde qui nous fait croire qu'on le comprend avec des éléments simplistes", analyse Gérald Bronner.

"Les personnes qui adhèrent à la théorie du complot se méfient de la parole officielle, des médias, des politiques, des institutions, des professeurs, et pensent qu'on nous cache tout", résumait en janvier sur BFMTV le journaliste et écrivain Eric Giacometti, auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet.

Enseignant en Seine-Saint-Denis, Iannis Roder est constamment confronté à cette problématique. Il estime que les jeunes adeptes de ces théories manquent simplement d'outils pour interpréter les informations et critiquer les photos ou les argumentations qui leur sont exposées.

"Il va falloir mettre le paquet sur l'enseignement aux médias: qu'est-ce que qu'un média, qu'est-ce qu'une information, comment avoir une formation fiable?", explique-t-il.

"Ce que nous avons peut-être raté jusqu'à présent à l'école, c'est de réussir à faire le pont entre ce que le jeune découvre sur Internet, et qu'il ne sait pas trier, puisqu'il ne sait pas faire la part entre l'information et la rumeur", reconnaissait Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education début 2015.

Et parfois une simple recherche sur Google suffit à constater qu'une photo soi-disant prise en Syrie l'a été en Palestine deux ans plus tôt ou qu'il n'a pas neigé en Arabie Saoudite.



4 commentaires:

  1. Anonyme22.1.16

    C'est fini, la télé et les merdias en général ont montré pour qui ils oeuvraient, quoi qu'ils puissent faire c'est terminé on ne reviendra plus en arrière ce monde va s'effondrer parce que les gens n'y croient tout simplement plus. La CIA en inventant ce terme " Théorie du complot" ne fait que le révéler, pourquoi créer un terme si ce n'est pour masquer ou doubler en quelque sorte ce qui n'existe en principe pas...bientôt on balancera télé, ordinateur, toute cette vie à la con, on fera comme Keir Dullea dans 2001- le film de Kubrick - on quittera le " Discovery " (Vaisseau spatial) parce qu'il est devenu une coque vide, tout comme cette société, cette civilisation moribonde qui n'est plus qu'un immense conte à dormir debout et comme dans tout conte il y a toujours une fin...

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme22.1.16

    les gens se réveillent surtout les jeunes il était temps

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme22.1.16

    On a pas aidé la Grèce alors que la Chine et la Russie n'attendaient qu’un coup de pouce, le soutient moral de la part des Français et des Allemands pour extraire la Grèce (et par conséquent toute l'Europe) de l'emprisonnement.
    http://lesbrindherbes.org/2016/01/21/grece-la-terrible-revelation-de-varoufakis/

    Donc on adroit à la suite : le 13 novembre,
    L’accord transatlantique de libre échange Tafta (TTIP),
    L’école de Satan (Common Core bientôt en France)
    http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/common-core-a-l-ecole-de-satan-52038
    L’Éducation nationale a vendu nos écoles à Microsoft pour une poignée de lentilles !
    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-l-ecole-vendue-pas-cher-a-microsoft-08-01-2016-2008088_1886.php
    « Aliments irradiés, mauvaises ondes dans nos assiettes » « pommes empoisonnées »
    http://lareleveetlapeste.fr/cest-officiel-la-justice-confirme-que-le-terme-pommes-empoisonnees-est-adapte/
    ... Etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme22.1.16

      qui est derrière tout çà , une organisation criminelle et que fait l'humanité ? elle fait comme si de rien n'était enfin pas tous

      Supprimer