mercredi 13 janvier 2016

À Calais, un bus d’écoliers attaqué par des migrants



Un groupe de migrants a attaqué un bus d’écoliers britanniques revenant d’un voyage scolaire.

Une bande de migrants a attaqué lundi matin un bus transportant 35 écoliers et 9 enseignants, terrifiant les jeunes dont certains n'ont que 12 ans, rapporte le quotidien britannique le Daily Express.
Un des enfants a eu une crise d'épilepsie après l'attaque, qui a gâché le voyage des écoliers.

Le car rempli d'élèves de la Portee High School dans l'île de Skye (Ecosse) qui revenaient d'un voyage scolaire circulait à travers la ville portuaire lorsque des migrants l'ont caillassé.

Après l'incident, Drew Millar, conseiller municipal de Skye, a indiqué: "D'après l'information dont je dispose, en passant par Calais, le bus avec des enfants a été attaqué par des migrants".

"Le bus a été endommagé, cependant il a pu continuer son chemin. Heureusement, personne n'a été blessé", a-t-il poursuivi.

Cet incident témoigne de la violence croissante des migrants à Calais. Dans leurs tentatives d'atteindre la côte britannique, ils s'arment et ont recours à des actions de plus en plus désespérées.
Par le passé, évoquant la régularité alarmante des affrontements entre les migrants et la police, les camionneurs ont à plusieurs reprises averti que la montée en puissance des violences ferait prochainement des victimes.


La tristement célèbre Jungle située près de la ville de Calais abrite aujourd'hui 7.000 migrants, venant principalement d'Afrique de l'est, du Moyen-Orient et d'Afghanistan.

3 commentaires:

  1. Anonyme14.1.16

    en s'attaquant aux plus faibles, aux enfants , aux femmes aux personnes âgées, cela prouve que ces migrants ne viennent pas des pays où la guerre se passe, Hollandouille devra payer ainsi que ses marionnettes dégénérées

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme14.1.16

    Dehors les migrants

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme18.1.16

    et ce n'est pas fini, 8 à 10 millions de migrants sont en route pour l'Europe seulement 10 % sont arrivés cette phrase est citée par GERDE Muller Ministre allemand du développement

    RépondreSupprimer