lundi 14 décembre 2015

Les ventes massives des initiés inquiètent les marchés


Les porteurs d’actions au sein même des entreprises (corporate insiders) ont vendu leurs titres à des niveaux records. Pour certains, il s’agit d’un signe que le moment de vendre est venu pour les investisseurs.

La société de recherche financière TrimTabs a rapporté mercredi que les ventes d’initiés ont atteint 7,6 milliards de dollars en novembre, le 4e record mensuel de l’histoire. Il s’agit pour certains d’un signal alarmant vu que ces porteurs (note : PDG, CEO et cadres supérieurs) ont tendance à en savoir plus que les investisseurs publics sur les rouages de la société, ce qui pourrait augmenter ou faire baisser son cours.

Historiquement, lorsque les initiés se mettent à vendre en masse leurs titres, ce n’est pas très bon signe a déclaré le CEO de TrimTabs (David Santschi) dans une interview téléphonique à CNBC mais vu les valorisations actuelles, je suis surpris qu’ils ne vendent pas plus. (…fin de la citation CNBC)
Est-ce une surprise de voir les initiés quitter le navire ? Qui d’autre voit mieux la réalité en face ? Les chiffres d’affaires n’ont cessé de baisser durant cette année dans de nombreux secteurs et ont littéralement chuté dans celui des matières premières.

Après des années passées à faire gonfler les profits rapportés via toute une série d’artifices comptables, les sociétés sont à court de tours de passe-passe. Les profits commencent à refléter la réalité qui n’est pas très rose :


Ce graphique ne peut déboucher que sur une décision : la vente. La question n’est donc pas de savoir pourquoi les initiés quittent le navire mais de savoir pourquoi ils ont mis si longtemps à se décider.

Ne perdez pas non plus de vue que les initiés vendent alors que les sociétés qu’ils dirigent continuent de racheter leurs propres actions avec de l’argent emprunté. Pourquoi ? Pour soutenir le cours du titre et leur permettre ainsi de sortir tant qu’il en est encore temps. »


4 commentaires:

  1. je suppose que personne n'est surpris ! c'est le signe de l'écroulement ,!

    RépondreSupprimer
  2. Je partage le même avis que René ! Quand on voit la couverture de the économist pour 2016 , les indices sont là comme pour l'année 2015 ! Faut juste avoir un peu de jugeote ..

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas d'accord avec l'auteur!
    <> Ils ne quittent pas le ''navire'', mais vendent pour racheter lorsque tout sera au plus bas afin de faire du profit.
    <> Dans l'article, 'on' ne vous dit pas qu'après la chute de la bourse, ce sera très bon signe pour les acheteurs ! Enfin ceux qui vendent maintenant!

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme15.12.15

    tous les voyous ont eu le temps d'écouler la fausse monnaie pour racheter toutes les entreprises valables en France et ailleurs et mettre leurs pions sionistes US et israëliens à la tête de celles-ci et après ?
    ne plus jamais payer ces dégénérés plus aucune facture je ne paierai

    RépondreSupprimer