lundi 28 décembre 2015

Les Etats-Unis avaient l’intention de détruire des populations civiles par des frappes nucléaires (document déclassifié)


Le document a été préparé à l’été 1956 et a été rendu disponible cette semaine

Les premières villes visées étaient Moscou et Leningrad, avec plus de 300 sites ciblés, appelés Designated Ground Zeros (DGZs), rien que dans ces deux villes.
Puis c’était au tour de Varsovie et Pékin, et ensuite le nombre impressionnant de 1200 autres villes.
C’était la liste des cibles qui devaient subir une « destruction systématique » par les frappes nucléaires américaines au plus fort de la guerre froide pour des frappes nucléaires, et déclassifiée plus de cinquante années plus tard.


Les cibles comprenaient les populations civiles et les aérodromes
La liste révèle que la priorité pour toute opération lancée par les Etats-Unis était les aérodromes et les installations, car ils voulaient être en mesure de détruire toutes les chances qu’avait l’Union Soviétique d’attaquer l’Amérique.

Mais chaque ville comprenait des zones spécifiques – un détail qui reste à ce jour classé – que les États-Unis avaient l’intention de cibler en raison de la grande densité de leurs populations. Cette tactique était apparemment en contradiction avec les règles internationales de la guerre qui interdisent le ciblage spécifique des civils.

Le document de 700 pages, le Strategic Air Command (SAC) Atomic Weapons Requirements Study pour 1959, a été réalisé à l’été 1956 et rendu disponible cette semaine par le National Security Archive, à l’Université George Washington à Washington DC.
Au moment où le document avait été préparé, c’était le général Curtis LeMay qui était commandant en chef de la Strategic Air Command.


Le Général Curtis LeMay était commandant en chef de la Strategic Air Command lorsque la liste des cibles a été préparée
Les chercheurs qui ont publié le document pensent que c’était la liste la plus complète des cibles nucléaires de la guerre froide qui ait jamais été rendue publique.

«Une des choses les plus intéressantes est la quantité des petits détails, » raconte l’analyste principal William Burr à The Independent.

«La priorité concernait les installations. Mais il y avait aussi le ciblage des zones de population humaine. Nous ne savons toujours pas exactement où … Mais cela fait froid dans le dos. « 
Le document indique que les opérations de bombardement nucléaire exposeraient les civils habitant à proximité et « les forces et les personnes amies  » à des niveaux élevés de retombées radioactives mortelles.

En outre, les auteurs ont élaboré un plan pour la « destruction systématique » de cibles urbaines et industrielles du bloc soviétique, visant de manière spécifique et explicite la “population” dans toutes les villes, dont Beijing, Moscou, Leningrad, Berlin-Est, et Varsovie.
  1. Burr a écrit dans un communiqué de presse que la mise en priorité de la puissance aérienne soviétique était fondée sur l’apparente menace immédiate que les bombardiers soviétiques faisaient peser sur le territoire continental des États-Unis et sur les forces américaines en Europe et en Asie de l’Est « 
« L’Introduction détaillée du rapport explique que la priorité donnée aux cibles de la puissance aérienne avait dicté le déploiement géographique des armes thermonucléaires de grande puissance pour détruire les cibles prioritaires, y compris des bases aériennes en Europe de l’Est », dit-il.
« Une telle tactique aurait produit d’énormes quantités de retombées radioactives comparée aux explosions d’armes dans l’air. Selon l’étude, «l’obligation de gagner la bataille de l’air primait à toute autre considération» ».


 Traduction Avic – Réseau International

2 commentaires:

  1. Anonyme29.12.15

    Et cela n'a pas été exécuté ??!!
    Nous l'avons alors échappé belle !!
    Ce qui me tracasse c'est l'esprit "Folamour" de ces connards !!
    D'ailleurs déjà en France lors du débarquement et des jours qui ont suivi, des villages entiers avaient été complètement détruits constructions et personnes civiles !!

    POURQUOI ??

    Alors que ces villages n'étaient même pas stratégiques et ne contenaient pratiquement pas de boches (ils avaient déjà commencé à déguerpir)

    Je suis horrifié mais pas étonné de telles stratégies de la part des zuesses !
    C'est des fous !

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme1.1.16

    Sans parler de l'expérience de la CIA pour rendre fous des gens dans un village en France, etc car il y en a plein d'exemple qu'on fait les Américains mais que les médias ( sauf petit média indépendant ) ou politiciens ne parlerons jamais, car on ne touche pas au grand Satan US. Ce pays doit passer pour un pays démocrate, loyal et de liberté, tu parle.
    La CIA est créateur de Al Quaida et de daech mais aussi de nazis. Ils utilisent les assassins financier contre les pays plus faible qui leur résistent.
    Et jamais la population ne pourra pas être scandaliser car pas informer et sera tromper par la manipulation comme les nouvelles qu'ont voit toujours à la télé. Voilà le monde ou on vit.

    L'ironie c'est que des milliers de gens vivent sans rien connaître de ce qui se passe au monde, ils meurent en pensant que Hitler été l’ennemie des USA ou que Ben Laden été l’ennemie des USA alors qu'ils étaient soutenue par L'Oncle Sam afin de parvenir à leurs fin.

    C'est le pays responsable de toute les guerres au monde et qui a fait le plus de morts, les seules à avoir larguez la bombe sale et grave ( bombe atomique )sur des populations innocente, qui impose sa monnaie le dollar à tous le monde au nom de la liberté. Les états Unis D'Amérique impose L'Europe, les pesticides, le codex alimentarius, les médicaments, les nano, les ogm ,le Tafta le poulet aux hormones, etc la liste est trop longue.
    Ce sont les familles Rothschild, les Rockefeller, les Morgan, qui tirent les ficelles et la franc maçonnerie font le reste. Dans quel monde ont vie ?

    Bin ! tout simplement celui qui est très très riche c'est connue à un ego dimensionner et il en veut plus, encore plus, dominer la planète, être le premier au monde, on le voit dans l'histoire la nature de l'homme quand il a le pouvoir, toujours la conquête comme Alexandre le Grand ( un bon exemple et l'histoire de Duryodhana dans le Mahabharatha qui une fois au pouvoir refusa de donner une épingle de terrain aux frères Pandavas qui étaient légitime ) mais aujourd'hui c'est pire car avec la modernité celui qui est très riche ( j'attends par là au dessus des milliardaires qu'on nous montre dans le journal ) le contrôle des populations, du monde est parfait grâce à la modernité car tout est dépendant de cette évolution.

    Comme Duryodhana à l'époque ces hommes avide de pouvoir sont maléfique et cruel.
    Les Rothschild sont pareil, on ne peut les changer et la seule façon d'en finir est de les chasser de leurs couronnes, mais sa ne sera pas facile.

    RépondreSupprimer