mardi 10 novembre 2015

Poutine : le bouclier antimissile américain ne vise pas la Corée et l’Iran mais bien la Russie


Les Etats-Unis essaient de «neutraliser le potentiel nucléaire de la Russie» en continuant à déployer son système antimissile en Europe, a estimé le président russe, en promettant de mettre en place en réponse des «mesures nécessaires».

«Les références à une menace nucléaire que représenterait l’Iran et la Corée du nord ne sont qu’un paravent pour dissimuler le véritable objectif [du système antimissile de l’OTAN]. Cet objectif est de neutraliser le potentiel des autres Etats nucléaires, qui ne sont pas les Etats-Unis ou leurs alliées, principalement la Russie», a déclaré Vladimir Poutine lors d’une réunion à Sotchi dédiée au développement de l’armée nationale. «Washington tente d’atteindre l’hégémonie militaire, avec toutes les conséquences que cela peut impliquer».



Les inquiétudes exprimées plus d’une fois par la Russie à propos du bouclier antimissile américain ont été «ignorées», a souligné le président.


«Nous avons souligné que ces actions constituent une tentative de déstabilisation du principe de parité nucléaire, et de fragilisation de l’ordre existant au niveau régional et mondial», a rappelé Vladimir Poutine.

En réponse, le dirigeant russe a promis d’entreprendre «des mesures nécessaires pour y répondre en renforçant nos propres atouts stratégiques». Moscou entend entre autres se concentrer sur ses propres systèmes de défense antimissile, ainsi que travailler à créer de nouveaux missiles capables de surpasser tout bouclier existant.



En particulier ces trois dernières années, plusieurs missiles efficaces contre les systèmes les plus perfectionnées ont été testés avec succès en Russie, a rapporté le président.
En juin, le dirigeant a annoncé que plus de 40 nouveaux missiles balistiques intercontinentaux s’ajouteront à l’arsenal nucléaire de la Russie.



Les Etats-Unis poursuivent actuellement la création d’un vaste bouclier antimissile en Europe de l’est, où plusieurs pays ont déjà accueilli des installations militaires américaines. Vers la fin de l’année en cours, des bases supplémentaires seront déployées en Roumanie, et en 2018 – en Pologne.

3 commentaires:

  1. Anonyme11.11.15

    Mr Poutine pourquoi vous recevez SARKOSY et tous les autres ? j'ai bien mon idée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme13.11.15

      Il la reçue car dans le milieu des affaires politiques tout le monde sait que Sarkozy sera le prochain président de la république, la cabale la décider. Même Hollande est au courant que Sarko sera son successeur d'ou sa présence au jour férié à l'Armistice et Hollande la saluer.
      Poutine sachant qu'il sera le prochain président il la inviter pour des affaires mais pas celle que tu pense, non il lui a proposé de trahir la cabale et lui a proposé un plan, car à la longue Sarko perdra beaucoup avec la cabale.

      Que décidera Sarko ? là est la question. Mais en tout cas il sera président en 2017 ( sauf si bien sur les Français font la révolution et triomphe des franc maçons ).

      Supprimer
    2. Anonyme20.11.15

      Sarkosy sera président si les moutons français votent

      Supprimer