lundi 16 novembre 2015

"Industrie de faux passeports en Turquie"


Le gouvernement grec estime qu'il est tout à fait possible que des terroristes se fassent passer pour des réfugiés pour pénétrer en Europe, grâce à de faux passeports. Selon le vice-ministre Ioannis Mouzalas, il existe en effet en Turquie "une véritable industrie de faux passeports".

Ses propos entrent dans le cadre de la divulgation de l'identité supposée d'un des kamikazes impliqués dans les attentats de vendredi soir à Paris. A côté de son cadavre, un passeport au nom de Ahmad al Mohammad, né le 10 septembre 1990 à Idleb, en Syrie, avait été retrouvé.

Les empreintes digitales de l'homme correspondent par ailleurs à celles qui avaient été prélevées en octobre, en Grèce, sur un homme circulant avec ce même paseport et qui entrait à ce moment-là sur le sol grec en tant que réfugié. Il pourrait donc s'agir de la même personne. Toutefois, l'authenticité du passeport doit encore être vérifiée. 

L'homme serait arrivé le 3 octobre dernier sur l'île grecque de Leros à bord d'un bâteau rassemblant 198 migrants, et s'est fait enregistrer comme réfugié. 


Durant les 10 premiers mois de l'année, plus de 600.000 migrants ont atteint la Grèce depuis la Turquie, majoritairement des Syriens.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire