samedi 24 octobre 2015

Jiddu Krishnamurti "Il faut abandonner les croyances, la peur, la vanité ... "


Il faut abandonner les croyances, la peur, la vanité ... Il explique comment aller vers Dieu, en dehors des images, du conditionnement. Il n'aime pas employer le mot Dieu. La méditation est un chemin, ce n'est pas une technique. Il énumère les différents dangers pour l'homme.

Au première partie les thèmes sont: l'anecdote de l'homme et du diable.Il n'y a pas de liberté quand on est conditionné par la religion. La culture aussi conditionne et divise les hommes. C'est la division qui crée la difficulté, le conflit. Pour lui, la bonne conduite, c'est l'amour, faire attention aux arbres, à autrui ..., être conscient de tout pour créer une unité, une harmonie avec le monde, pour faire quelque chose de vrai. Il démontre son idée en prenant comme exemple, les juifs et les arabes. Dans la deuxième partie, Krishnamurti parle de la nature, du sommeil, de la souffrance, de sa conception de la révolution intérieure, de l'art, la notion du temps, du silence, de la mort.



Un entretien avec Krishnamurti, en français. Film très rare. Il apporte des éclairages sur sa vision du monde, très authentique. Ses mots ne transigent jamais avec la vérité. Il prône la liberté de l'Etre  Humain, hors de son conditionnement.

Jiddu Krishnamurti (1895-1986) naquit en Inde et fut pris en charge à l'âge de treize ans par la Société théosophique, qui voyait en lui « l'Instructeur du monde » dont elle avait proclamé la venue.

(André Voisin "Les conteurs", 1972)

3 commentaires:

  1. Anonyme25.10.15

    Pour moi, il reste un grand philosophe !

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme26.10.15

    Oui j'aime bien aussi Krishnamurti qui a beaucoup de sagesse, c'est un grand nul doute ( pas comme Eckart Tolle qui est un usurpateur et qui passe facilement sur NBC presque pour un messie ).

    RépondreSupprimer